Cabico tire son épingle du jeu en temps de pandémie

Par Vincent Cliche
Cabico tire son épingle du jeu en temps de pandémie
Le président de Cabico, Alain Ouzilleau. (Photo : Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche)

COATICOOK. En temps de pandémie, Cabico dit bien tirer son épingle du jeu.

En mars dernier, lorsque le premier ministre du Québec, François Legault, a mis le Québec sur pause, l’entreprise a dû cesser ses activités quelques semaines. «Ç’a fait mal, admet le président de Cabico, Alain Ouzilleau. Il y avait un paquet de nos clients qui faisaient partie de la liste des entreprises et services essentiels. On a pris du retard à cet égard.»

Les usines ont ensuite eu le feu vert de rouvrir.

«On a toujours mis la santé et la sécurité de nos employés au sommet de nos priorités. Et, en temps de pandémie, on va bien au-delà de ce qui est demandé de la part de la Santé publique», fait valoir M. Ouzilleau.

Pour le moment, aucun cas de COVID-19 n’a été décelé dans les installations de Cabico. «On croit terminer l’année avec des résultats similaires à ceux de l’an dernier. On a fait de belles choses après notre confinement, ce qui nous a permis de nous en sortir», affirme le président de l’entreprise.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires