Cabico mijote un projet d’agrandissement de 17 M$ à Coaticook

Par Vincent Cliche
Cabico mijote un projet d’agrandissement de 17 M$ à Coaticook
Les travailleurs de l'entreprise Cabico pourront œuvrer dans leur nouveau milieu à compter du printemps prochain. (Photo : Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche)

COATICOOK. Cabico prendra de l’expansion dans le parc industriel de Coaticook. En effet, l’entreprise injecte 17 millions de dollars dans un projet d’agrandissement de l’une de ses usines de la rue Akhurst.

Cet agrandissement viendra ajouter 52 000 pieds carrés aux installations existantes.

Il correspond également à la vision du propriétaire et président de l’entreprise, Alain Ouzilleau. «Depuis que j’ai fait l’acquisition de Cabico en 2011, j’ai un rêve, celui de développer cette entreprise à son maximum et de consolider notre position à titre de joueur très important de l’industrie. Pour y arriver, ça prend une stratégie de croissance, qui, par le passé, s’est traduite par des acquisitions. Un peu plus tôt l’an dernier, on s’est posé la question à savoir si on avait la capacité de croître, mais à l’interne. On a toutes les ressources qu’il faut. On a d’excellents employés et l’espace disponible pour croître. C’est pour cette raison qu’on a décidé d’aller de l’avant avec ce projet ambitieux.»

Une maquette du projet d’agrandissement de Cabico, à Coaticook.

La grande partie de la facture de cet agrandissement n’est pas simplement pour la structure en tant que telle, mais plutôt pour les équipements qui y prendront place. Le directeur des opérations chez Cabico, Allen Walsh, précise que près de 11 millions de dollars du budget total ont été mis de côté pour l’achat de machinerie à la fine pointe de la technologie. «On parle principalement de convoyeurs automatisés, précise-t-il. Dans un monde où on vit une pénurie de main-d’œuvre, il faut aussi s’adapter. On ne vient pas enlever des emplois sur le plancher. On vient plutôt créer des jobs à valeur ajoutée, qui seront encore plus attirants.»

Les nouveaux espaces abriteront également les bureaux administratifs. Ces derniers avaient été déplacés dans les anciens locaux du Canadian Tire, au centre-ville de Coatiocok. «On veut rapatrier nos employés afin de créer une synergie et obtenir un environnement de travail stimulant», note M. Walsh.

Une salle de montre, où le catalogue de produits pourra être en démonstration, complète le projet. «On souhaite attirer les gens à venir nous voir. On vient ainsi renforcir notre image de marque aux niveaux local et régional», explique le directeur des opérations.

Au final, les améliorations permettront d’augmenter la capacité de production de l’usine à 2400 cabinets chaque semaine, alors que celle-ci se chiffre aujourd’hui à 1500 unités hebdomadairement. On compte également créer de nouveaux emplois. Le nombre d’employés à Coaticook se situe à 260.

Les travaux devraient se terminer en mars prochain.

L’entreprise tire son épingle du jeu en temps de pandémie

En temps de pandémie, Cabico dit bien tirer son épingle du jeu.

En mars dernier, lorsque le premier ministre du Québec, François Legault, a mis le Québec sur pause, l’entreprise a dû cesser ses activités quelques semaines. «Ç’a fait mal, admet le président de Cabico, Alain Ouzilleau. Il y avait un paquet de nos clients qui faisaient partie de la liste des entreprises et services essentiels. On a pris du retard à cet égard.»

Les usines ont ensuite eu le feu vert de rouvrir. «On a toujours mis la santé et la sécurité de nos employés au sommet de nos priorités. Et, en temps de pandémie, on va bien au-delà de ce qui est demandé de la part de la Santé publique», fait valoir M. Ouzilleau. Pour le moment, aucun cas de COVID-19 n’a été décelé dans les installations de Cabico. «On croit terminer l’année avec des résultats similaires à ceux de l’an dernier. On a fait de belles choses après notre confinement, ce qui nous a permis de nous en sortir», affirme le président de l’entreprise.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires