Fonds d’aide et de relance régionale: des sommes appréciées dans la région de Coaticook

Par Vincent Cliche
Fonds d’aide et de relance régionale: des sommes appréciées dans la région de Coaticook
La directrice générale de la SADC de la région de Coaticook, Joanne Beaudin, ainsi que l'agente de développement local et de communication de l'organisme, Marie-Hélène Théberge. (Photo : archives Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche)

ÉCONOMIE. Dans le cadre du Fonds d’aide et de relance régionale, l’enveloppe de 938 873 $ allouée à la Société d’aide au développement de la collectivité (SADC) de la région de Coaticook a pratiquement été toute dépensée dans le but d’aider les entreprises du territoire à passer à travers la pandémie.

Les prêts accordés, qui se chiffrent à 890 000 $, ont été offerts à 29 entreprises de la région de Coaticook, dont des fermes, des commerces de détail, des sites d’hébergement, des restaurants, des compagnies de transport ou encore des organismes à but non lucratif. Le montant devait servir de fonds de roulement et couvrir les dépenses pour une période de six mois, allant du 15 mars au 31 décembre.

Au total, 60 emplois ont pu être maintenus grâce à ce programme.

Un montant supplémentaire de 91 791 $, provenant cette fois du volet «Initiative Développement économique local et Aide technique aux entreprises», a permis à la SADC d’accompagner une quinzaine d’entreprises et d’organismes. Le soutien a permis d’aider la création de boutiques en ligne transactionnelles, l’élaboration de stratégies marketing et la formation en ligne afin de mieux gérer la situation pandémique.

Vu le succès remporté par ces programmes, le gouvernement du Canada a donné le feu vert à la deuxième phase du Fonds d’aide et de relance régionale.

Au total, 2,1 millions de dollars seront accordés aux SADC et Centre d’aide aux entreprises de la région estrienne. La SADC de la région de Coaticook mettra la main sur une somme de 352 039 $.

L’annonce a été faite par la ministre de l’Agriculture et députée de Compton-Stanstead, Marie-Claude Bibeau, en compagnie de ses collègues, la députée de Sherbrooke, Élisabeth Brière, et la députée de Brome-Missisquoi, Lyne Bessette. «Avec ce nouvel investissement, nous aidons concrètement nos petites entreprises à s’outiller pour qu’elles puissent rebondir après la crise sanitaire. En multipliant par quatre leurs fonds, nos SADC et CAE voient leur capitalisation augmenter de façon significative pour les années à venir», mentionne Mme Bibeau.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires