Le lieu d’enfouissement des déchets de Coaticook prépare un autre investissement de plus de 3 M$

Par Dany Jacques
Le lieu d’enfouissement des déchets de Coaticook prépare un autre investissement de plus de 3 M$
D’autres investissements sont dans l’air pour améliorer une fois de plus le rendement du lieu d’enfouissement des déchets de Coaticook. (Photo : Le Progrès de Coaticook/Archives)

ENVIRONNEMENT. Estimé entre 3 et 5,8 M$, un projet d’agrandissement de l’usine de traitement des eaux de lixiviation est dans l’air au site d’enfouissement des déchets de Coaticook.

La Régie intermunicipale de gestion des déchets de la région de Coaticook pilote cette modernisation qui permettra notamment, aux dires de son président Denis Ferland, de traiter tous ces résidus liquides de déchets nocifs pour l’environnement si rejetés sans traitement.

«Cette amélioration permettrait aussi de répondre aux nouvelles normes du gouvernement fédéral, qui exigent une grande qualité des rejets liquides», explique M. Ferland, qui est également maire de Hatley.

Une partie de ce «jus de poubelles» est actuellement transportée et traitée à Sherbrooke. La Régie souhaite augmenter la capacité de traitement du lixiviat sur le site de Coaticook pour économiser quelque 370 000 $ par année, réduire les nombreux kilomètres en déplacement et réduire ses gaz à effet de serre (GES).

Pour ce faire, la Régie doit recevoir l’acceptation de ses 20 municipalités membres situées dans les MRC de Coaticook et de Memphrémagog. Les Villes de Magog et de Coaticook sont évidemment les deux plus importants partenaires de la Régie.

M. Ferland croit à l’adhésion des membres. Il prévoit que la facture totale du projet, qui sera bientôt dévoilée, fixera de façon plus précise la contribution de chacune des Municipalités qui envoient leurs déchets à Coaticook.

Il pense même que le coût d’enfouissement demeurera à 80 $ la tonne même avec l’investissement à venir, voire à peine supérieur de quelques dollars. «La facture supplémentaire annuelle sera compensée par notre économie sur le transport vers Sherbrooke», fait-il valoir.

FAITS SAILLANTS

  • La Régie de Coaticook enfouit 15 000 tonnes de déchets par année
  • Elle transforme annuellement 10 000 tonnes de matières putrescibles en compost distribué à la population
  • L’arrivée du compostage a permis de réduire la quantité de déchets de moitié

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires