Les agriculteurs de Coaticook se procurent de plus en plus de systèmes de surveillance

Vincent Cliche
Les agriculteurs de Coaticook se procurent de plus en plus de systèmes de surveillance
Le propriétaire de Brunelle Électronique, Luc Garant, vend de plus en plus de systèmes de surveillance auprès des agriculteurs. (Photo : gracieuseté)

SÉCURITÉ. De plus en plus d’agriculteurs se tournent vers des systèmes de sécurité électroniques afin de protéger leurs acquis et de garder un œil sur leur troupeau.

C’est ce qu’observe depuis quelque temps le propriétaire du commerce Brunelle Électronique, Luc Garant. «Il y a certainement une augmentation remarquée de l’intérêt des gens du monde agricole pour ce type d’équipements», fait-il savoir.

Les raisons qui expliquent cet engouement sont multiples. «D’abord et avant tout, je pense qu’il s’agit d’une façon pour eux de sécuriser leur milieu, s’avance M. Garant. Beaucoup d’agriculteurs m’ont fait part d’actes de vandalisme qui ont été commis dernièrement. Il y a des clôtures coupées. Il y a même des drôles de moineaux qui viennent virer dans leur cour pour y faire des « beignes » avec leur voiture.»

«Le mouvement végan, avec ses militants un peu plus extrémistes, va même jusqu’à se rendre sur des fermes pour manifester. Ça s’est vu plus près de Montréal, mais ce genre d’action pourrait se transporter dans notre région. Disons que ç’a déjà été pas mal plus calme dans le milieu agricole», rajoute le spécialiste de l’électronique.

L’électronique étant de plus en plus un présent sur les fermes, l’ajout de caméras de surveillance sur les robots vient aussi naturellement. «Ça permet aux agriculteurs de jeter un œil sur leur troupeau 24 heures sur 24. Tu peux être dans ton lit, à 3 h du matin, et allumer ton cellulaire pour voir si tout se passe bien à la ferme. Ça me rappelle notre dernier souper de Noël. Un de mes amis est agriculteur et il a reçu une alerte sur son cellulaire. S’il avait eu une caméra sur place, il aurait pu savoir si c’était urgent ou non. Ce genre d’équipement vient avec une certaine paix d’esprit, je dirais.»

Les enregistrements peuvent être conservés sur plusieurs semaines, ce qui permet de retracer certains événements.

Les systèmes peuvent bien fonctionner en zone rurale, assure Luc Garant. «Même avec la plus petite vitesse disponible dans la région de Coaticook, tout fonctionne très bien.»

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires