Le parc Yvon-Lemieux «a grandement besoin d’amour» à Coaticook

Par Vincent Cliche
Le parc Yvon-Lemieux «a grandement besoin d’amour» à Coaticook
Michel Lemieux et Micheline Michaud se désolent de voir le sort réservé au parc Yvon-Lemieux. (Photo : Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche)

COATICOOK. Aux yeux de deux citoyens, le parc Yvon-Lemieux, situé au nord de Coaticook, fait «extrêmement pitié». «Un rafraîchissement des installations de loisirs serait fort apprécié, question de donner un peu d’amour à ce lieu», pensent Michel Lemieux et Micheline Michaud.

Dans une lettre envoyée à la Municipalité, ils mettent au défi les élus municipaux de comparer les parcs Shurtleff, Couillard, Boisjoli et Kennedy aux installations d’Yvon-Lemieux. «Ces quatre endroits sont pratiquement parfaits, mentionnent-ils. Ici, c’est tout le contraire. Les jeux sont désuets, il n’y a pas d’abreuvoir et, avec la clôture, on se sent pratiquement comme au parc à chiens. De plus, au début de l’été, des employés municipaux sont venus porter des tas de terre sur le terrain de tennis. Pour notre part, c’est une vraie désolation.»

Étant donné la situation géographique de l’endroit, à quelques pas de l’entrée du Parc de la gorge de Coaticook, une attention particulière à l’endroit devrait être apportée par les élus, croit M. Lemieux. «On accueille 150 000 personnes chaque été à cet attrait. Il me semble qu’on pourrait améliorer le secteur.»

«Ce sont aussi les citoyens du secteur qui endurent tout cet achalandage durant la saison estivale. Quelle est notre récompense?», se questionne-t-il.

En plus de nouveaux modules de jeu, on demande l’ajout d’un terrain de pickleball, un sport fort populaire auprès d’une clientèle plus âgée, mais toujours aussi active.

Il y a également une autre raison qui pousse Michel Lemieux à demander à la Ville de Coaticook d’agir dans ce dossier. Le parc porte le nom de son père. «C’est lui qui a offert ce terrain pour en faire un bel endroit pour que les jeunes puissent s’amuser. Je crois qu’il faudrait honorer sa mémoire de la bonne façon et peut-être remettre la pancarte qui indique le nom du parc. S’il voyait ça aujourd’hui, il se retournerait peut-être dans sa tombe.»

À titre informatif, Yvon Lemieux a été conseiller municipal pendant plusieurs années à Coaticook.

Un plan directeur guide les décisions

Du côté de la Ville de Coaticook, on dit que les décisions concernant les travaux de rafraîchissement dans les parcs sont dictées par un plan directeur, lequel a été adopté en mars 2019.

Pour cette année, les efforts ont été concentrés sur le parc Elvyn-Baldwin, dans le secteur Baldwin.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires