Le retour au jeu du Dynamik de Coaticook retardé

Par Vincent Cliche
Le retour au jeu du Dynamik de Coaticook retardé
Le Dynamik devra patienter encore avant de reprendre l'action. (Photo : archives Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche)

HOCKEY. Les partisans du Dynamik Service agricole de Coaticook devront attendre un peu plus longtemps avant de voir leurs favoris sauter sur la glace du Centre récréatif Gérard-Couillard. En effet, les dix formations de la Ligue régionale de hockey ont pris la décision de retarder le début de saison du circuit jusqu’à nouvel ordre.

«Il y a encore des municipalités qui n’autorisent pas les activités dans leur aréna [ce n’est pas le cas à Coaticook], explique le président et directeur général du Dynamik, Alexandre Laprise. S’il n’y avait eu qu’une équipe dans cette situation, on aurait pu commencer à jouer et trouver une solution, comme leur permettre de jouer des matchs plus tard en saison. Là, c’est un peu plus compliqué, puisqu’il y en a plus qu’une.»

La décision n’a bien évidemment pas été prise de gaieté de cœur. «On était prêt à disputer nos premiers matchs [la saison devait débuter le 25 septembre]. On veut offrir un bon spectacle aux partisans, permettre aux gars de jouer leur sport favori, mais on veut aussi le faire en toute sécurité et avoir l’accord de tous les acteurs impliqués. On comprend la situation.»

Durant cette pause imposée, la Ligue régionale de hockey travaillera sur un document officiel mettant en place toutes les dispositions pour un retour au jeu sécuritaire.

Grâce à une modulation des tarifs, un retour au jeu aurait été rentable pour les organisations. La Ligue a arrêté son choix sur un billet à 7 $ tous âges confondus. L’entrée demeurera gratuite pour les enfants de moins de 5 ans. «De cette façon, à 250 spectateurs, on dégagerait un très léger surplus, tout en pouvant aller chercher des sommes avec la vente de consommations. Toutefois, il faut regarder voir s’il est possible d’accueillir autant de gens tout en respectant les consignes de distanciation sociale. Ce sera à voir», prévient M. Laprise.

Quand pourrait-on revoir le Dynamik une fois de plus sur la glace de l’aréna de Coaticook? «Le plus tôt possible», souhaite le dirigeant de la formation qui, du même coup, souligne la bonne collaboration qu’il a avec René Blais, au Centre récréatif Gérard-Couillard.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des