L’Éveil reprend ses activités de groupe à Coaticook

Par Vincent Cliche
L’Éveil reprend ses activités de groupe à Coaticook
La nouvelle salle multifonctionnelle de L'Éveil, ressource communautaire en santé mentale est prête à accueillir de nombreux ateliers. (Photo : gracieuseté - L'Éveil - Stéphanie Vachon)

COATICOOK. Écartées de la programmation de L’Éveil, les activités de groupe reprennent tranquillement leur place au sein du calendrier de cette ressource communautaire en santé mentale de la région de Coaticook.

Les ateliers d’aquarelle, de photographie, de croissance personnelle et de gestion de l’anxiété feront tous leur retour au fil des prochaines semaines. Même chose pour le yoga et le club de marche qui, lui, a repris du service en période estivale. «Certaines de nos activités ont dû être mises de côté puisqu’il était difficile de répondre aux attentes de la Santé publique. Toutefois, on a quand même pu bâtir une belle programmation d’automne, tout en respectant les réglementations en place», souligne la directrice générale de L’Éveil, Stéphanie Vachon.

Certaines de ces activités se dérouleront dans le nouvel espace multifonctionnel de l’organisme situé sur la rue Roy, à Coaticook. «On a réaménagé cette salle pour accommoder autant les ateliers d’art, de yoga que nos rencontres. On a ajouté du mobilier qui se déplace plus facilement pour répondre à tous nos besoins et on a amélioré l’accessibilité à ce local pour des gens à mobilité réduite», mentionne fièrement Mme Vachon.

Notons que ce réaménagement a été rendu possible grâce au Fonds de développement de la MRC de Coaticook, à la Caisse Desjardins des Verts-Sommets de l’Estrie, au Club Lions de Coaticook ainsi qu’à un donateur anonyme.

Suivi individuel maintenu durant la pandémie

Les services de suivi individuel ont tous été maintenus depuis le début du confinement. «Il a toujours été possible de recevoir de l’aide de notre équipe, que ce soit par téléphone ou encore par vidéoconférence, fait savoir la directrice générale de l’organisme. Il était important d’être disponible durant cette période peut-être un peu plus difficile. Heureusement, les gens allaient relativement bien. Ç’a été étonnant. Là, on commence à recevoir un volume d’appels un peu plus important. Les besoins ressortent davantage.»

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des