Concours «Mon boss, c’est le meilleur!»: la ferme Merveille de Compton honorée

Par Vincent Cliche
Concours «Mon boss, c’est le meilleur!»: la ferme Merveille de Compton honorée
L'agente de conciliation études-travail Coaticook, Josianne Groleau, l'employée Vicky Richer ainsi que les propriétaires de la ferme Merveille, Alexandre Veilleux et Mélanie Girard, posent en compagnie de la génisse Comète pour célébrer les honneurs reliés au concours «Mon boss, c'est le meilleur!». (Photo : gracieuseté)

COMPTON. La ferme Merveille est l’une des entreprises gagnantes du concours «Mon boss, c’est le meilleur», lancé par le Projet Partenaires pour la réussite éducative en Estrie (Projet PRÉE).

Dans la MRC de Coaticook, les organisateurs ont ciblé le propriétaire Alexandre Veilleux, qui s’est mérité cet honneur. Son employée, Vicky Richer, n’avait que de bons mots pour son patron. «Mon boss est présent pour moi et m’écoute quand j’en ai besoin, note celle qui est aussi étudiante. Il prend en considération mon opinion et mes idées. Mon patron s’intéresse aussi à ce que je fais et ce que j’entreprends, comme l’école, les loisirs et la famille. Ensemble, on adapte mes heures de travail en fonction de mes heures de cours.»

Rappelons que le projet «Mon boss, c’est le meilleur!» invitait les jeunes de l’Estrie qui occupent un emploi pendant leurs études à mentionner de quelle manière leur patron les appuie dans leur conciliation travail-études. «Les bouleversements et les effets collatéraux provoqués par la COVID-19 peuvent venir influencer les priorités des jeunes, mais aussi leur niveau de motivation à rester à l’école. Les employeurs ont donc un rôle essentiel à jouer. Ils deviennent des acteurs de première ligne pour favoriser la réussite éducative de leurs étudiants-employés», souligne la coordonnatrice du Projet PRÉE, Josiane Bergeron.

 

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des