Un été sans baseball pour Paul-Émile Thibault

Le Progrès de Coaticook
Un été sans baseball pour Paul-Émile Thibault
Paul-Émile Thibault tire sa révérence du baseball après plus de 40 ans d'implication. (Photo : Le Progrès de Coaticook - Archives)

Après mûres réflexions, j’avais décidé de prendre ma retraite du baseball à la fin de l’année 2019. Ma décision est d’autant plus réfléchie que l’arrivée de la Covid-19 fait en sorte que j’ai fait le bon choix.

J’ai toujours aimé le baseball, mais après m’être impliqué depuis plus de 40 ans, soit comme joueur ou comme directeur, je pense avoir fait le tour du terrain.

J’ai toujours aimé mieux donner que recevoir. J’ai été récompensé par la Ligue de baseball majeur du Québec, sous la présidence de Daniel Bélisle, et j’ai été intronisé au Temple de la renommée de ce circuit. C’est un événement marquant dans ma carrière et je remercie tous ceux qui ont cru en moi.

J’ai été président d’honneur de plusieurs organismes, mais ma plus grande satisfaction est d’avoir participé à bâtir une équipe de baseball qui représente la Ville de Coaticoo: le Big Bill. La direction des dernières années a formé une équipe des plus redoutables.

Je tiens à remercier le Codet Big Bill, sous la présidence de Jean-P. Audet et Jobin Audet. Sans eux, nous n’aurions pu rivaliser avec les autres équipes et ainsi offrir un spectacle de qualité à nos spectateurs. Je remercie ma famille, mes amis et les spectateurs pour leur support. Sincère merci aux instructeurs et aux joueurs, sans qui mon implication aurait été impossible.

Je garde de beaux souvenirs de certains joueurs vedettes tels Raymond Létourneau, Stéphane Waite, Vincent Guay et Jean-F. Ricard.

À la Ville de Coaticook, à nos commanditaires et à nos partisans, un sincère merci. Je souhaite la meilleure des chances à la nouvelle direction. À 3 balles et 2 prises, j’ai décidé de me retirer moi-même.

C’est ma retraite du baseball, mais je continuerai de m’impliquer dans d’autres domaines. Je reste actif comme vice-président des HLM, comme trésorier de la Fondation du CSSS et comme professionnel de la santé. Ces trois activités, jumelées à la pratique du golf, me permettront de rester en forme.

Enfin, merci à ma famille (5 enfants,12 petits-enfants et 1 arrière petit-enfant) et spécialement à mon épouse Hélène, qui m’ont épaulé durant toutes ces années et qui m’ont permis de réaliser mes projets.

Paul-Émile Thibault

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des