Le plein air et l’agrotourisme à l’avant-plan dans les Cantons-de-l’Est

Le Progrès de Coaticook
Le plein air et l’agrotourisme à l’avant-plan dans les Cantons-de-l’Est
Le vélo est parfait pour découvrir ou même redécouvrir notre coin de pays. (Photo : gracieuseté - Tourisme Cantons-de-l'Est)

DÉCOUVERTES. Les activités de plein air et celles reliées à la découverte de nouveaux produits agroalimentaires seront mises de l’avant afin de faire découvrir la région à ceux qui la visiteront cet été.

«Assurément», répond avec enthousiasme la relationniste de Tourisme Cantons-de-l’Est, Danie Béliveau, lorsqu’on lui demande s’il y aura une saison touristique estivale. «Elle sera peut-être un peu différente de ce qu’on a vécu au cours des dernières années, mais elle sera tout aussi riche et enivrante», promet-elle.

Puisque les grands rassemblements et les événements ont tous été reportés à l’an prochain, les activités de plein air occuperont un espace important dans le carnet de voyage des visiteurs. «Le vélo est parfait pour découvrir ou même redécouvrir notre coin de pays. C’est une activité en pleine expansion», mentionne Mme Béliveau. Tourisme Cantons-de-l’Est a d’ailleurs lancé il y a quelque temps son propre guide vélo, lequel est disponible dans tous les bureaux d’information touristique de la région.

«Le tourisme, c’est aussi une façon d’inspirer les gens», croit Danie Béliveau. «Notre région vaut la peine d’être visitée, car elle regorge de surprises qui valent le détour.»¸

Elle cite en exemple la toute première réserve de ciel étoilé, qui est possible d’observer sur le territoire de Mégantic. Sans oublier le seul planétarium extérieur, l’ObservÉtoiles à Sutton. «Lors de certaines soirées, un astronome nous accompagne et il est possible de lui poser des questions. On peut même porter des lunettes de réalité augmentée, qui viennent lier certaines étoiles et nous nommer les constellations. On peut même repartir avec elles. Cette idée extraordinaire a soulevé la curiosité de bien d’autres établissements sur la planète. Je ne serais pas surprise de voir cette idée être reproduite ailleurs. Mais, pour le moment, Sutton est le seul endroit où il est possible de retrouver cette activité extérieure et technologique.»

Se perdre… sans se perdre

Les Cantons-de-l’Est offrent également de nombreuses routes touristiques et thématiques, comme celles des Cantons, du vin et des sommets. «Si j’avais à les décrire, je dirais qu’elles représentent une belle façon de se perdre, sans nécessairement se perdre, souligne Danie Béliveau. Tu es dans ta voiture, tu suis la signalisation et tu vois de magnifiques paysages. Il est aussi possible de s’arrêter à différents sites pour ceux qui veulent bien le faire.»

Les Cœurs villageois offrent une vitrine de la vie de certaines petites municipalités du coin. «S’y arrêter, c’est comme si tu faisais partie de la vie de ces communautés. Tu prends vraiment le pouls de la place», image Mme Béliveau.

Ces petits coins de paradis se situent entre autres à Piopolis, Coaticook, Sutton, Eastman et Danville.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des