La Bibliothèque aura plus d’argent pour de nouveaux livres

Par Patrick Trudeau
La Bibliothèque aura plus d’argent pour de nouveaux livres
Grâce à une augmentation de budget, la Bibliothèque Françoise-Maurice aura 9000 $ de plus pour faire l'acquisition de nouveaux documents. (Photo : gracieuseté)

ACHATS. La Bibliothèque Françoise-Maurice de Coaticook aura un budget rehaussé (de 28 300 $ à 37 332 $) pour faire l’acquisition de nouveaux livres en 2020-2021.

Cette augmentation fait suite à l’annonce de la ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy, qui a confirmé une aide financière de 25 M $ pour le développement des collections des bibliothèques publiques autonomes (BPA) et 3 M $ additionnels pour les centres régionaux de services aux bibliothèques publiques.

Il s’agit d’une majoration totale de 7 M $ par rapport au précédent budget et qui profitera aux divers établissements de livres du Québec.

Notons qu’en raison de la pandémie, la Bibliothèque Françoise-Maurice est accessible sur rendez-vous seulement. Les usagers doivent transmettre leur commande par téléphone (819 849-4013) ou par courriel (techdoc@bibliotheque.coaticook.qc.ca).

Une réouverture normale devrait toutefois être annoncée sous peu.

Par ailleurs, d’autres bibliothèques de la MRC de Coaticook vont profiter d’une contribution supplémentaire au Réseau BIBLIO de l’Estrie qui passe de 152 111 $ à 228 166 $ pour la prochaine année.

Les documents achetés par le Réseau BIBLIO sont disponibles à l’ensemble des bibliothèques affiliées. Selon la taille de la municipalité, une collection y est déposée et échangée trois fois durant l’année.

Dans la région, les bibliothèques desservies sont celles de Compton, East Hereford, Martinville, Saint-Malo, Saint-Venant-de-Paquette et Waterville.

Ayant eu le mandat de transmettre la bonne nouvelle au nom de son gouvernement, la députée de Saint-François, Geneviève Hébert, a rappelé l’importance de la lecture, et ce, autant pour les enfants que les adultes. «Les livres élargissent les horizons à partir de la petite enfance, et ce, pour la vie. J’invite aussi les parents à s’impliquer pour éveiller leurs enfants à la lecture. Leur intervention peut faire une grande différence», a-t-elle fait valoir.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des