La «pumptrack» de Coaticook déjà populaire

Par Patrick Trudeau
La «pumptrack» de Coaticook déjà populaire
De jeunes adeptes ont déjà adopté la «pumptrack» de Coaticook et en ont fait leur terrain de jeu favori. (Photo : Le Progrès de Coaticook – Dany Jacques)

BMX. La Commission scolaire des Hauts-Cantons (CSHC) et la Ville de Coaticook ont sûrement fait plaisir à de nombreux jeunes en aménageant une piste de type «pumptrack» sur le terrain de l’école secondaire La Frontalière.  

Le projet a pris une forme concrète au début du mois de juillet, lorsqu’on a procédé à l’asphaltage de la piste multidisciplinaire, derrière le Centre sportif Desjardins.

Même si le bitume vient à peine de sécher et que l’endroit n’est pas encore officiellement inauguré, les jeunes amateurs de BMX, de vélo de montagne et de planche à roulettes l’ont déjà adopté. On y observe en effet plusieurs utilisateurs quotidiennement, particulièrement en soirée.

Même des trottinettes ou des patins à roues alignées peuvent s’y retrouver.

Au cours des prochaines semaines, différents aménagements y seront complétés, dont la pose de gazon autour de la piste.

La CSHC devrait procéder à l’inauguration officielle de la piste à l’automne, une fois la rentrée scolaire amorcée. Au moment d’écrire ces lignes, on ignorait le montant total des investissements. On sait toutefois que la Ville de Coaticook y a investi 30 000 $, alors que la part du Gouvernement du Québec sera d’au moins 25 000 $.

Plusieurs autres en province

Doté de nombreux virages et bosses, la «pumptrack» demande un certain contrôle technique et fournit une bonne dose d’adrénaline à ses utilisateurs. De par son relief, on peut gagner de la vitesse sans même avoir à pédaler.

La compagnie qui en a fait l’installation (BMXpert) fait valoir que cette infrastructure sert d’abord au développement des habiletés des cyclistes et se caractérise par de faibles coûts d’entretien.

Ce type de circuit fermé gagne en popularité puisque BMXpert en précédemment aménagé plus d’une dizaine à travers le Québec.

La Ville de Sherbrooke a été la plus récente à installer une piste du genre il y a un mois environ, dans le secteur Mi-Vallon. Cette installation est toutefois amovible, avec des structures en métal, alors que le circuit coaticookois est permanent.

D’autres pistes asphaltées se retrouvent à Waterloo, Bromont et Cowansville.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des