Incursion dans l’univers magique du Grand Henri

Par Patrick Trudeau
Incursion dans l’univers magique du Grand Henri
Le Grand Henri a donné des milliers de représentations aux quatre coins du Québec. (Photo : gracieuseté)

EXPOSITION. Le Musée Beaulne rendra hommage à un personnage plus grand que nature avec son exposition «Le Grand Henri, magicien légendaire», présentée du 21 juin 2020 au 31 octobre 2021.

L’année 2021 coïncidera d’ailleurs avec le 100e anniversaire de naissance de celui qui a vu le jour à Coaticook le 19 décembre 1921, et qui est décédé à Magog en 1995.

Dès l’âge de 13 ans, Henri Brousseau développe une passion pour la magie, après avoir assisté à un spectacle dans sa ville natale.

Bien qu’il déménage à Magog à 19 ans pour occuper un poste d’agent de sécurité à la Dominion Textile, cette passion est loin de s’altérer.

Quelques années plus tard (1944), il présentera d’ailleurs son premier spectacle devant public au Collège Sacré-Cœur de Coaticook, sous le nom de Riconi. Il prendra ensuite le nom Satani, avant d’adopter définitivement Le Grand Henri en 1952.

Véritable homme-orchestre, il a présenté des milliers de spectacles aux quatre coins du Québec, dans les décennies 50, 60 et 70. Son numéro de la guillotine reste sans doute le plus célèbre de son arsenal, et ses enfants s’amusent à le reproduire dans des occasions spéciales, comme ce fut le cas lors de la Fête de la magie de Coaticook en septembre dernier.

Le Grand Henri était adulé partout où il passait.

Certains de ses enfants présentent d’ailleurs des témoignages poignants et exécutent quelques tours de magie, dans des documents vidéo de l’exposition du Musée Beaulne.

Artéfacts originaux et autres documents d’archives viennent s’ajouter à l’hommage rendu au légendaire magicien.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des