Décès d’Alain Bouffard: une grande perte pour le monde agricole

Par Dany Jacques
Décès d’Alain Bouffard: une grande perte pour le monde agricole
Pauline Carrier est en deuil de son conjoint Alain Bouffard. (Photo : Photo Le Progrès de Coaticook/Archives - Vincent Cliche)

HOMMAGE. La région des Cantons-de-l’Est perd un agriculteur d’exception avec le décès d’Alain Bouffard. Cet homme de 69 ans est décédé d’un arrêt cardiovasculaire, lundi dernier (18 mai), à son domicile de Stanstead-Est.

M. Bouffard était à la tête d’un empire comprenant de vastes propriétés terriennes et quelques fermes dans les MRC de Coaticook et de Memphrémagog. Lui et sa famille exploitaient notamment une ferme d’élevage de 700 bovins. L’entreprise familiale a aussi ouvert trois boucheries Face de bœuf à Sherbrooke, Rock Forest et Ayer’s Cliff.

Cet homme aux mille projets avait récemment investi dans la relance de l’abattoir régional de Racine. Selon La Terre de chez nous, il vendait aussi plus de 500 000 balles de foin aux Américains après avoir ouvert ce type de commerce au Québec.

La croissance de ses entreprises ne l’a pas empêché d’avoir 12 enfants, dont la majorité œuvre également dans le domaine agricole.

Le président de l’UPA de Memphrémagog, Guillaume Dame, le considère comme une force de la nature et un homme très travaillant. «Il était très fier de ses réalisations, mais sans se péter les bretelles, dit-il. C’était un homme qui semblait toujours heureux.»

Armin Ruf, de Stanstead, perd un ami intègre. «C’est une grande perte pour le monde agricole et pour moi-même, confie-t-il. Lui et sa femme venaient de déménager tout près. On devait chanter ensemble dans la chorale de Stanstead.»

Selon M Ruf, le principal legs d’Alain Bouffard est d’avoir élevé des enfants qui ont suivi ses traces.

Alain Bouffard laisse dans le deuil sa conjointe Pauline Carrier, ses 12 enfants et de nombreux petits-enfants.

La famille accueille les personnes qui désirent lui rendre un dernier hommage ce vendredi 22 mai (de 14 h à 16 h et de 18 h à 20 h) et ce samedi 23 mai (de 12 h à 14 h).

Le rendez-vous est à la ferme familiale du 9, chemin Corey, à Barnston-Ouest.

 

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des