Une station de lavage autonome conçue par un Coaticookois

Par Patrick Trudeau
Une station de lavage autonome conçue par un Coaticookois
Malgré ses 24 ans, Pier-Luc Pinsonneault dirige son entreprise (Vétérinov) depuis déjà trois ans. (Photo : Le Progrès de Coaticook - Patrick Trudeau)

INNOVATION. La crise de la COVID-19 a forcé plusieurs dirigeants d’entreprises à faire preuve d’innovation pour poursuivre leurs activités. Pier-Luc Pinsonneault est l’un de ceux-là, lui qui a réussi à repartir les activités de sa compagnie, tout en participant concrètement à la lutte au coronavirus.

À la tête de la petite entreprise Vétérinov, qui se spécialise habituellement dans la fabrication d’équipement vétérinaire, M. Pinsonneault vient de mettre en marché un nouveau prototype de station de lavage pour les mains autonome.

Ces unités mobiles se présentent en deux modèles, à deux ou six éviers, et sont équipées de réservoirs portatifs de 250 et 310 litres respectivement, en plus d’un réservoir pour récupérer l’eau usée.

En outre, le débit d’eau est actionné avec une pédale au pied pour limiter la manipulation et chaque évier possède son propre distributeur à savon et à papier. «Ça peut être installé dans n’importe quelle pièce et ça n’a pas besoin d’être branché à l’eau courante. C’est le genre d’équipement qui peut être pratique dans une usine, mais qui peut aussi être installé temporairement en plein air lors d’un événement public», explique le jeune entrepreneur de 24 ans.

Pier-Luc Pinsonneault est très fier des stations de lavage conçues par lui et son équipe. Chaque évier possède son propre distributeur à savon et à papier, et le débit d’eau est actionné par une pédale au pied. (Photo gracieuseté)

«Je crois aussi que ça pourrait très bien servir dans les écoles. Sachant qu’il y a un séparateur entre chaque évier, ça facilite les choses lorsque plusieurs enfants doivent se laver les mains en même temps», fait-il valoir.

Fabriquées en acier inoxydable, les unités se vendent à partir de 1200 $ (modèle 2 éviers) et 2700 $ (modèle 6 éviers).

Concepteur dans l’âme

Originaire de Coaticook – où il habite toujours – , Pier-Luc Pinsonneault possède sa petite entreprise depuis trois ans, dans le secteur Saint-Élie à Sherbrooke. Quatre personnes y travaillent à temps plein.

Soudeur de formation, le propriétaire de Vétérinov dit apprendre les rudiments de l’entrepreneuriat au fil des expériences. «J’ai aussi suivi une formation au CRIFA sur le lancement d’entreprise. Mais ce qui me passionne vraiment, c’est la conception et la mise en marché de nouveaux produits», raconte-t-il avec une passion certaine.

N’ayant pas la prétention d’avoir réinventé la roue avec sa station de lavage autonome, il estime malgré tout avoir mis en marché un produit efficace et qui aura une utilité à long terme. «Il y a d’autres compagnies qui se sont aussi tournées vers ce créneau depuis le début de la crise. De mon côté, je cherchais une solution pour redémarrer notre production et redonner du travail à mon équipe. On a senti un engouement dès le lancement et je suis convaincu que ce produit est là pour rester. Selon moi, les nouvelles mesures hygiéniques vont faire partie de notre mode de vie pendant très longtemps», a-t-il conclu.

Pour information supplémentaire: veterinov.ca

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires