Lexus UX – Premiers pas électriques, mais pas chez nous

Photo de Benoit Charette
Par Benoit Charette
Lexus UX – Premiers pas électriques, mais pas chez nous

Lexus a présenté en novembre 2019 au Salon de l’auto de Guangzhou (Chine) sa première voiture de production 100 % électrique, l’UX 300e. Équipé d’une batterie de 54,5 kWh, il promet une autonomie qui tournera autour de 400 km. Le hic, c’est que le modèle est réservé pour le marché chinois et européen et exclut pour le moment l’Amérique du Nord. Il y a tout de même de bonnes nouvelles. Il est possible qu’il arrive ici dans une phase ultérieure de commercialisation et ce module électrique peut aussi servir de base à d’autres véhicules chez Toyota et Lexus qui pourraient être mises en vente chez nous. Il faudra être un peu patient. Pour ce qui est du modèle régulier, il est encore tout neuf et aucun changement majeur n’est prévu avant 2023.

Citadin

Construit sur la plateforme globale GA-C, le petit UX partage sa base avec le Toyota C-HR. Ce petit format en fait un véhicule idéal pour la ville. Comme il partage son architecture avec le C-HR, ce Lexus est aussi à roues motrices avant. Vous avez donc un moteur 4 cylindres de base de deux litres qui fait 169 chevaux et 151 lb-pi de couple. Vous avez aussi l’option d’un modèle hybride qui ajoute un moteur électrique à l’arrière pour en faire un modèle à traction intégrale. La puissance totale qui vient du même moteur passe à 181 chevaux et offre une consommation moyenne qui dépasse à peine les 6,0 L/100 km comparativement à 8,2 pour le modèle à essence seulement. Dans les deux cas, vous avez une boîte CVT.

Sans cérémonie

 Pour être honnête, la finition intérieure est plus près d’un produit Toyota que Lexus. Les matériaux de qualité, mais la finition est sans relief. Il y a quelques jolis détails comme les boutons lumineux qui contrôlent le flux d’air des bouches d’aération du tableau de bord. Il y a aussi quelques frustrations comme le fameux pavé tactile qui relève d’une logique japonaise qui est incompréhensible chez nous. Son utilisation est contre- productive et énervantes. Le conducteur doit utiliser son doigt pour déplacer à distance un curseur sur l’écran d’infodivertissement monté sur le tableau de bord et appuyer sur le pavé, comme une souris d’ordinateur, pour faire une sélection. Heureusement, on peut aussi utiliser des boutons et oublier ce pavé. L’UX est équipé de série du système de sécurité Lexus+ 2.0, qui comprend un système d’avertissement de collision avant et un freinage d’urgence automatique. Le système peut également reconnaître les piétons la nuit et détecter les cyclistes le jour. L’alerte dans l’angle mort est optionnelle.

Vous avez droit de série à Apple CarPlay et Android Auto. Les modèles F Sport régulier ou hybride reçoivent en plus un volant chauffant, des antibrouillards et feux de virage à DEL, et le système de contrôle actif du son Lexus. Il ajoute le groupe Apparence F SPORT ainsi qu’une foule de détails F SPORT exclusifs, dont les roues de 18 po en alliage, les garnitures intérieures et les sièges.

Modeste au volant

Si son format en fait un modèle agile et maniable, il ne faut pas avoir de grandes attentes au chapitre de la conduite. Les performances sont très modestes, la direction est peu communicative et la tenue de route sans vie. Vous allez obtenir une excellente cote de consommation, la fiabilité s’est avérée sans faille et son format permet de toujours trouver un espace de stationnement. Le CVT n’est pas trop envahissant à l’exception des rares occasions où vous avez à pousser la mécanique pour un dépassement ou prendre de la vitesse sur une rampe d’autoroute. L’espace pour les bagages est modeste, il vous faudra utiliser régulièrement les sièges de 2e rangée rabattables pour agrandir le volume de chargement.

Conclusion

Fiable, efficace et économique à la pompe, voici pourquoi vous ferez l’achat d’un UX. Mais avec un prix qui approche qui va d’un peu plus de 39 000 $ à près de 50 000 $ pour une version hybride bien équipée, ce n’est pas donné.

Forces

Faible consommation

Bon contenu technologique

Version hybride

 

Faiblesses

Intérieur à l’étroit

Pavé tactile ennuyant

Siège arrière peu confortable

 

 

 

 

 

 

L’article Lexus UX – Premiers pas électriques, mais pas chez nous est apparu en premier sur Benoit Charette.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des