Travailleurs temporaires étrangers: l’UPA applaudit la décision d’Ottawa de leur permettre l’entrée malgré la pandémie

Par Vincent Cliche
Travailleurs temporaires étrangers: l’UPA applaudit la décision d’Ottawa de leur permettre l’entrée malgré la pandémie
(Photo : archives Le Progrès de Coaticook - Vincent Cotnoir)

AGRICULTURE. L’Union des producteurs agricoles (UPA) applaudit la décision du gouvernement du Canada qui permettra l’entrée au pays de travailleurs étrangers temporaires, malgré la fermeture des frontières en raison de la pandémie de la COVID-19.

Le ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile, Bill Blair, a confirmé cette nouvelle. Les gens touchés devront cependant respecter la demande de s’isoler pendant 14 jours à la suite de leur arrivée.

«Le gouvernement canadien a pris la bonne décision. Empêcher la venue de ces travailleurs aurait entraîné des conséquences désastreuses sur le secteur agricole, plus particulièrement horticole (fruits, légumes, etc.), mais surtout sur le coût du panier d’épicerie des Canadiens», a mentionné le président générale de l’UPA, Marcel Groleau.

Rappelons qu’en raison de la pénurie de main-d’œuvre dans le secteur agricole, la présence au Québec des quelque 16 000 travailleurs étrangers temporaires en provenance du Mexique, du Guatemala et d’autres pays, est jugée nécessaire pour ne pas compromettre la saison et l’explosion de la facture d’épicerie.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des