Le Dynamik de Coaticook pousse le Wild dans les câbles

Par Vincent Cliche
Le Dynamik de Coaticook pousse le Wild dans les câbles
Le Dynamik a pris une sérieuse option sur la victoire de cette série demi-finale l'opposant au Wild de Windsor. (Photo : gracieuseté - Karine Lamadeleine)

HOCKEY. Avec ses deux victoires du week-end dernier, le Dynamik Service agricole de Coaticook n’est plus qu’à seul gain de passer en finale de la Ligue régionale de hockey.

Les hommes de Michel Fillion mènent maintenant leur série face au Desjardins Wild de Windsor par la marque de 3-1. Malgré cette avance relativement confortable, l’entraîneur-chef promet que ses joueurs ne baisseront pas leur garde lors des prochaines rencontres. «Ce serait un manque de maturité et une erreur majeure de penser que c’est dans la poche, reconnaît-il. On livre des matchs qui pourraient aller d’un bord comme de l’autre. Actuellement, ça nous est favorable, mais on n’a pas encore gagné la série.»

Les succès du Dynamik face au Wild lors de cette demi-finale peuvent en partie s’expliquer par l’utilisation des gardiens. «Les gars vont être les premiers à l’admettre. On a de belles performances devant les buts. Au hockey, c’est prédominant. C’est comme ça qu’on change la dynamique mentale de l’équipe. Tu travailles plus en confiance. De cette façon, tu concrétises des petits détails que tu ne ferais peut-être pas si tu jouais sur les talons.»

Les matchs en détails

Le Dynamik a fait plaisir à ses partisans vendredi dernier (6 mars), en l’emportant par la marque de 5-3.

Dans la victoire, Nicolas Samson et Alexandre Jutras ont trouvé le fond du filet à deux reprises chacun. William Jacques a marqué l’autre but du Dynamik.

Sur la route, Coaticook a eu le dessus 2-1, dimanche (8 mars). Nicolas Samson et William Jacques ont une fois de plus noirci la feuille de pointage.

Le personnel d’entraîneurs du Dynamik a fait confiance au gardien Félix-Antoine Maheu pour les deux matchs.

Match #5 vendredi

La série entre le Dynamik et le Wild se poursuivra ce vendredi (13 mars) au Centre récréatif Gérard-Couillard, à 20 h 30, pour l’affrontement #5.

L’entraîneur-chef ne compte rien changer dans son plan de match. «Notre recette est gagnante. On n’a rien à changer et on va continuer à livrer la marchandise sur la glace», note Fillion.

Si nécessaires, les matchs #6 et #7 auront lieu à Windsor, samedi (14 mars), à 21 h, et à Coaticook, dimanche (15 mars), à 15 h 30.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des