Charron et fils agrandira ses installations à Coaticook

Par Vincent Cliche
Charron et fils agrandira ses installations à Coaticook
Le propriétaire de la résidence funéraire Charron et fils, Stéphane Charron, mentionne que des travaux d'agrandissement seront lancés au printemps prochain. (Photo : Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche)

ÉCONOMIE. La résidence Charron et fils investira un peu plus d’un million de dollars pour transformer ses installations de Coaticook en complexe funéraire.

Les travaux, qui débuteront ce printemps, feront passer la surface de l’établissement de 3000 à 6000 pieds carrés. Un nouveau hall d’entrée, une chapelle d’une capacité d’accueil de 200 personnes, une salle de réception, un columbarium, un ascenseur, un bureau ainsi qu’un vestiaire feront partie du nouveau visage de l’entreprise familiale.

«Le domaine funéraire évolue, insiste le propriétaire, Stéphane Charron. L’expérience acquise à notre complexe de Magog depuis cinq ans nous laisse voir une tendance à l’effet que les gens désirent de plus en plus faire des cérémonies différentes de ce qui se faisait avant. L’église n’est malheureusement plus l’option privilégiée par la plupart et on désire répondre à cette demande fréquente.»

D’où l’importance de la chapelle, qui sera baptisée Mémorial, d’accueillir de grands groupes. «Coaticook est une communauté tissée serrée. Elle a aussi de grandes familles. C’était donc impensable de construire un lieu de rassemblement de moins de 150 personnes.»

«Sans rien enlever aux cérémonies plus traditionnelles tenues dans les églises, on offre un peu plus de liberté, rajoute M. Charron. Les cérémonies au salon ont la cote puisqu’on peut les personnaliser. Si on veut faire jouer du Elvis, on pourra. Les gens pourront toujours choisir le célébrant, que ce soit un prêtre ou une autre personne.»

La salle sera également dotée d’un système informatique qui pourra transmettre la cérémonie en ligne à des gens qui ne pourront se déplacer, le tout à la demande de la famille.

Le nouveau columbarium sera accessible par une carte à puce. «Même si le complexe est fermé, disons à la fête des Mères ou des Pères, les gens y auront accès avec leur carte», spécifie M. Charron.

L’ajout d’une salle de réception a été pensé pour répondre à la demande. «On ne veut pas entrer en compétition avec ceux qui offrent ce service. D’ailleurs, on continuera de travailler avec les différents traiteurs, qui auront dorénavant une cuisine pour préparer et organiser le buffet.»

Ces améliorations s’inscrivent dans une volonté d’innover, explique-t-il. «Mon grand-père et mon père ont toujours été avant-gardistes. Il faut que je le sois également», souligne M. Charron, dont le fils, Charles-Antoine, deviendra la quatrième génération à s’occuper de l’entreprise familiale.

Le nouveau complexe funéraire devrait ouvrir d’ici la fin de l’été.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des