Le Dynamik tire de l’arrière 2-1 dans sa série face à Asbestos

Par Vincent Cliche
Le Dynamik tire de l’arrière 2-1 dans sa série face à Asbestos
On ne sait toujours pas quand pourront reprendre les activités dans la LRHSA. (Photo : Le Progrès de Coaticook - Archives/Vincent Cliche)

HOCKEY. Avec une victoire et une défaite au cours du dernier week-end, le Dynamik Service agricole de Coaticook tire maintenant de l’arrière 2-1 dans sa série 4 de 7 face aux Nordik Blades d’Asbestos.

Devant ses partisans vendredi soir (14 février), les hommes de Michel Fillion ont démontré avec vigueur qu’ils n’allaient pas se laisser marcher sur les pieds en remportant le duel #2 par la marque de 6-3. «On se fait un point d’honneur de jouer avec respect, fierté et passion. C’est exactement ce que nous avons fait vendredi», assure Fillion.

William Jacques a sonné la charge des siens avec deux buts. Ses coéquipiers Jérôme Anctil, Nicolas Gosselin, Michael Vallerand et Louis-Georges Perron ont aussi déjoué le gardien adverse. Devant sa cage, Félix-Antoine Maheu a su repousser 20 des 23 tirs dirigés contre lui.

Scénario différent lors du match #3, samedi (15 février), alors que les porte-couleurs du Dynamik ont baissé pavillon par la marque de 6-5, en prolongation. «On a manqué l’instinct du tueur pour cette rencontre, confie l’entraîneur-chef. Chaque fois qu’on marquait, on se laissait un peu aller et on leur offrait la chance de reprendre le contrôle sur un plateau d’argent. On a tué nous-mêmes notre propre momentum. Ça nous a coûté très cher.»

Malgré tout, l’offensive du Dynamik s’est illustrée lors de ce match. Alex Cournoyer a marqué deux buts. Raphaël Vachon, Kevin Jutras et Alexandre Jutras ont aussi noirci la feuille de pointage. Maheu a été sollicité plus souvent qu’au match précédent, repoussant 38 des 44 rondelles dirigées contre lui.

Le Dynamik de Coaticook disputera assurément deux matchs le week-end prochain et peut-être même un troisième s’il remporte au moins l’un des deux premiers duels. D’abord, vendredi (21 février), il recevra les Nordik Blades, à 20 h 30. Il prendra la direction d’Asbstos samedi (22 février). Puis, si un match #6 est nécessaire, celui-ci sera disputé au Centre récréatif Gérard-Couillard dimanche (23 février), à 15 h. «Je suis confiant que mes gars sauront rebondir. Trois matchs en trois jours, c’est tout un défi qui nous attend et nous sommes prêts à le relever», souligne M. Fillion.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des