La course «Unis pour la cause» dévoile les personnes qu’elle aidera en 2020

Par Vincent Cliche
La course «Unis pour la cause» dévoile les personnes qu’elle aidera en 2020
Les quatre fées marraines de la course «Unis pour la cause», Christina Koritar, Isabelle Carbonneau, Véronique Blais et Annie Letendre, sont fières de faire revivre l'événement pour une septième année consécutive. (Photo : gracieuseté - Christine Raymond)

WATERVILLE. Les participants de la course «Unis pour la vie» viendront cette année en aide à Gabriel Bibeau, Josée Denis et Renée Couture, trois personnes de la région dans le besoin.

Fée marraine et l’une des quatre organisatrices de cet événement de Waterville, Véronique Blais souligne que le processus de recherche s’est fait plutôt rapidement au cours des derniers mois. «Notre événement commence à être bien ancré au sein de la communauté, explique-t-elle. Les gens savent que nous souhaitons venir en aide à des gens année après année. Ça se parle. On est très heureux d’avoir pu accepter les trois demandes qui nous ont été acheminées à la suite de notre appel à tous.»

L’événement aura donc lieu le 7 juin prochain. La formule gagnante des dernières années a été conservée. Des parcours de 11km, 7 km et 3km, de même qu’un trajet de 1km pour les enfants, sont disponibles. «Ce qu’il y a de bien aussi, c’est que tout le monde peut participer, peu importe l’âge et même la condition physique. On voit même des gens que nous avons aidés par les années passées qui viennent encourager les coureurs dans leur trajet. C’est tellement beau à voir.»

L’objectif 2020 demeure ambitieux. «On aimerait bien rassembler 600 coureurs cette année, ce qui nous permettrait de gâter davantage nos causes», dit enthousiaste Mme Blais.

Les inscriptions sont déjà en cours via le site Sportchrono.com.

Les personnes aidées par l’événement

Gabriel Bibeau – Coaticook

Le jeune Coaticookois de 20 ans vit présentement avec sa mère et ses frères. Malgré sa déficience intellectuelle, il accomplit fréquemment diverses courses domestiques pour la famille en vélo. Son actuel mode de transport est malheureusement mal en point. On voudrait donc lui offrir un «fat bike», ce qui lui permettrait de circuler en toute sécurité, et ce, peu importe la saison.

 

 

 

Josée Denis – Compton

Cette femme de 56 ans a subi un AVC hémorragique en novembre 2018 et garde depuis plusieurs séquelles, dont une paralysie du côté droit et une difficulté d’élocution. Depuis janvier 2019, elle est suivie par différents spécialistes, ce qui lui permet de marcher sur une courte distance avec une canne dans sa maison. Les déplacements extérieurs nécessitent cependant un fauteuil roulant. On souhaite donc aménager son patio pour qu’elle puisse s’y rendre en toute sécurité pour profiter de la nature, comme elle aimait le faire avant son accident.

 

 

 

Renée Couture – Waterville

Âgée de 49 ans et atteinte de la paralysie cérébrale, elle doit dorénavant se déplacer avec l’aide de son déambulateur. Une plateforme est présentement installée à l’extérieur de sa résidence, mais seulement un toit protège celle-ci des intempéries. On souhaite ajouter deux murs qui protégeront la plateforme de la pluie, de la neige et de la glace, ce qui permettra une utilisation en toute sécurité, sans risque de chute pour la principale intéressée.

 

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des