Pipeline: le collectif «Goldboro, parlons-en!» invite la population à une séance d’informations à Coaticook

Par Vincent Cliche
Pipeline: le collectif «Goldboro, parlons-en!» invite la population à une séance d’informations à Coaticook
Une partie de la ville de Coaticook. (Photo : archives Le Progrès de Coaticook)

COATICOOK. Le groupe citoyen «Goldboro, parlons-en!», qui s’oppose à un projet de pipeline au sud du Québec, organisera une soirée d’informations mercredi soir (12 février), au Pub Hop Station de Coaticook.

Le rendez-vous a pour but d’informer les citoyens de la région sur les conséquences environnementales et de santé publique créées par ce projet et, plus globalement, par les gaz naturels.

«Nous refusons que TransCanada ou Énergir, les opérateurs du TQM [Trans Québec-Maritimes], construisent un nouveau tuyau dans le sud du Québec pour faire sortir le gaz toxique de l’Alberta. Nous avons déjà barré la route au pipeline Énergie Est de Transcanada et nous promettons de récidiver contre un dédoublement du tuyau pour alimenter le terminal de Goldboro», souligne le porte-parole de la campagne «Goldboro, parlons-en!», Alexandre Ouellet.

Dans la région, le trajet proposé pour la construction du second pipeline passe par plusieurs communautés, dont Compton, Coaticook et East Hereford.

La campagne citoyenne a été créée en novembre dernier. Elle réunit une cinquantaine de membres en Estrie et bénéficie de l’appui d’une vingtaine d’organisations au Québec, en plus de compter des partenaires en Alberta, en Nouvelle-Écosse ainsi qu’en Allemagne.

La rencontre débutera à 18 h 30.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des