Hydro-Québec et Mercedes-Benz vont faire équipe

Photo de Benoit Charette
Par Benoit Charette
Hydro-Québec et Mercedes-Benz vont faire équipe

Hydro-Québec est depuis longtemps un spécialiste mondial reconnu dans la recherche et le développement des piles. Cette dernière a annoncé aujourd’hui un partenariat majeur avec Mercedes-Benz dans le cadre d’activités de recherche et développement de piles solides dans les véhicules électriques.

La prochaine technologie dans le monde électrique

Le Centre d’excellence en électrification des transports et en stockage d’énergie d’Hydro-Québec a obtenu des résultats prometteurs en ce qui concerne la performance, l’autonomie et le poids à la baisse des prochaines générations de batteries. De plus, l’exploitation du potentiel des matériaux à l’état solide en matière de sécurité peut ouvrir de nouvelles possibilités dans le domaine de l’électrification des véhicules. Les chercheurs d’Hydro-Québec et de Mercedes-Benz vont coopérer pour tester de nouveaux matériaux dans des conditions de terrain afin d’accélérer le cycle de développement.

Le successeur à la batterie Lithium-Ion

Les batteries lithium-ion sont le type le plus utilisé dans l’électronique et les véhicules électriques. Les batteries au lithium métal à l’état solide sont censées constituer une prochaine étape technologique importante, car elles ont une densité énergétique très élevée, sont durables et très légères. En outre, cette technologie est considérée comme une alternative plus sûre que les batteries lithium-ion ordinaires, car elle n’utilise pas d’électrolytes liquides inflammables. Hydro-Québec a mis au point une batterie à semi-conducteurs de première génération dans les années 1990 et a poursuivi ses travaux de R&D pour améliorer à la fois l’efficacité et les méthodes de fabrication. Son savoir-faire, son vaste portefeuille de propriété intellectuelle et ses installations de pointe suscitent l’intérêt du monde entier et en font un partenaire recherché par les acteurs industriels impliqués dans le développement des matériaux et des technologies des batteries de demain.

Le directeur général du centre d’excellence d’Hydro-Québec en électrification des transports et en stockage d’énergie, Karim Zaghib, souhaite que cette association permette de tester rapidement de nouveaux matériaux dans des conditions de terrain, et donc d’accélérer le cycle de développement et de répondre aux préoccupations des constructeurs automobiles. Les piles solides pourraient doubler, voire tripler l’autonomie des piles actuellement sur le marché. Les derniers progrès réalisés par les chercheurs d’Hydro-Québec sont très prometteurs et nous attendons avec impatience les premiers résultats de notre programme de développement commun », a déclaré Jochen Hermann, vice-président du développement eDrive, Mercedes-Benz AG. Les activités de recherche communes seront menées au centre d’excellence d’Hydro-Québec en matière d’électrification des transports et de stockage de l’énergie au Canada ainsi qu’au laboratoire SCE France, une filiale d’Hydro-Québec.

Selon un des responsables de l’électrification des transports chez Mercedes Benz, le Dr. Andreas Hintennach, il reste encore un 20% de performances à aller chercher dans les piles Lithium-Ion et nous passerons ensuite à des piles solides et cela pourrait arriver d’ici cinq à six ans.

 

L’article Hydro-Québec et Mercedes-Benz vont faire équipe est apparu en premier sur Benoit Charette.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des