Le Relais pour la vie de Coaticook lance sa 18e édition

Par Vincent Cliche
Le Relais pour la vie de Coaticook lance sa 18e édition
Les coprésidentes du Relais pour la vie, Sylvie Caron et Chantal Desrosiers, entourent la présidente d'honneur de l'événement, Claude Laurence, de même que celui qui occupait ce titre l'an dernier, le docteur Richard Germain. (Photo : Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche)

COATICOOK. Le Relais pour la vie de Coaticook atteindra la majorité cette année. Pour célébrer ses 18 ans, l’événement souhaite être davantage inclusif et ouvre ses portes à de nouveaux participants.

Le «Relais des aînés» se tiendra en mai prochain dans le cadre des festivités. «On oublie souvent ces gens plus vulnérables qui ne peuvent se joindre à nous. C’est pourquoi on organisera un mini-relais pour eux. On ira à leur rencontre», a promis la coprésidente de l’événement, Sylvie Caron, lors du lancement de l’activité jeudi soir (30 janvier), au Pavillon des arts et de la culture de Coaticook.

Le Relais pour la vie veut également faire une place aux vétérans. «Une équipe d’anciens combattants s’est formée, note Mme Caron. Je considère qu’ils ont vécu de difficiles épreuves durant leur engagement. Certains sont aussi pris du cancer.»

L’autre coprésidente de l’événement, Chantal Desrosiers, croit qu’il faut avoir une pensée pour tout le monde et qu’il ne faut pas hésiter à les inviter à participer. «J’ai commencé en tant que participante dans les premiers relais. Lorsque ma sœur est devenue présidente d’honneur, je lui ai donné un coup de main et je ne suis jamais repartie. Je m’implique en l’honneur de mon père, décédé du cancer, et aussi pour ma sœur Louise, qui a combattu la terrible maladie. Penser à eux me motive à faire la différence.»

Claude Laurence à la présidence d’honneur

Pour atteindre l’objectif de 125 000 $ et d’une vingtaine d’équipes créées, les organisateurs du Relais pour la vie ont fait appel à Claude Laurence à titre de présidente d’honneur. Elle prendra la relève du docteur Richard Germain, qui occupait ce poste l’an dernier. «Je suis honorée qu’on m’ait demandé de prendre le relais. La lutte contre le cancer est une cause très importante», lance-t-elle.

Loin d’être une inconnue au Relais, Mme Laurence souligne l’envolée des ballons et l’illumination des luminaires comme moments chargés en émotions. «On verse toujours une petite larme en se rappelant les gens qu’on a aimés et qui sont partis. Il faut aussi avoir une petite lueur d’espoir pour ceux qui combattent cette maudite maladie.»

Notons l’appui financier de la Caisse Desjardins des Verts-Sommets de l’Estrie et de Promutuel à cet événement qui aura lieu le 6 juin prochain, au parc Laurence.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des