Location de nouveautés à Coaticook: les Bibliothèques publiques du Québec dénoncent l’initiative

Par Vincent Cliche
Location de nouveautés à Coaticook: les Bibliothèques publiques du Québec dénoncent l’initiative
L'Association des bibliothèques publiques du Québec invite le conseil d'administration de la maison de livres de Coaticook à réévaluer sa décision de tarifer les nouveautés, peu importe leur format. (Photo : archives Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche)

COATICOOK. L’initiative d’offrir en location les nouveautés à la Bibliothèque Françoise-Maurice est dénoncée par l’Association des bibliothèques publiques du Québec (ABPQ).

Dans une lettre acheminée à la maison de livres coaticookoise, l’organisme déplore cette pratique instaurant «un accès variable» selon le statut socioéconomique des abonnés. «La bibliothèque publique est une institution au cœur de sa communauté, qui abolit les barrières susceptibles d’empêcher les citoyens à bénéficier de ses services», peut-on lire dans la missive signée par le président ainsi que par la directrice générale de l’association, Denis Chouinard et Ève Lagacé.

L’organisme précise cependant que certains de ses membres offrent encore la location de documents, mais qu’il s’agit d’une pratique en déclin. On note «qu’habituellement, on offre une sélection de best-sellers très en demande et un exemplaire de chacun des titres de cette sélection demeure alors disponible gratuitement pour le prêt». Coaticook deviendrait donc le seul cas connu à imposer à ses abonnés une tarification sur l’ensemble de ses nouveautés sans offrir parallèlement à ses abonnés la possibilité de les emprunter gratuitement, dénonce l’ABPQ, qui considère ainsi la pratique comme un «net recul dans l’offre de services aux citoyens».

Selon le regroupement, le développement des collections est subventionné par le ministère de la Culture et des Communications. «Les citoyens de Coaticook, par leurs taxes d’abord, et par vos frais ensuite, paient deux fois pour accéder aux nouveautés de votre collection», lit-on dans la lettre.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des