La Bibliothèque de Coaticook impose une nouvelle tarification pour ses nouveautés

Par Vincent Cliche
La Bibliothèque de Coaticook impose une nouvelle tarification pour ses nouveautés
À compter du 1er mars prochain, les abonnés de la Bibliothèque Françoise-Maurice devront débourser quelques dollars pour emprunter les nouveautés. (Photo : archives Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche)

LITTÉRATURE. Il faudra dorénavant débourser deux dollars afin d’obtenir le prêt d’un livre considéré comme une «nouveauté» à la Bibliothèque Françoise-Maurice de Coaticook.

L’entrée en vigueur de cette nouvelle tarification se fera à compter du 1er mars prochain. Auparavant, la location de bouquins  qui venaient d’arriver sur les tablettes était gratuite.

Le directeur général de la Bibliothèque Françoise-Maurice, Patrick Falardeau, explique que cette façon de faire découle d’une récente analyse. «Le consultant qu’on a engagé a fait un diagnostic de notre organisme, souligne-t-il. L’une des conclusions était notre faiblesse de diversifier nos sources de revenus, qui proviennent principalement de subventions.»

L’idée de tarifer le prêt des nouveautés a donc été adoptée par le conseil d’administration. «Il s’agit d’une pratique répandue, concède M. Falardeau. Certaines bibliothèques de la région fonctionnent de cette façon depuis un certain temps.»

Ainsi, une section «locations» sera aménagée. On y trouvera des documents papier, mais aussi des disques compacts (1 $) et des coffrets DVD (2 $ pour ceux d’un ou deux disques et 3 $ pour ceux de 3 DVD ou plus). Après trois mois sur cette table, les documents seront transférés dans la section «nouveautés», puis seront classés dans leur section respective. Leur prêt sera alors gratuit.

Les sommes amassées par ce service seront utilisées pour l’achat de nouveaux documents, en plus de financer certains projets de la maison de livres coaticookoise. «On veut poursuivre le virage numérique de l’organisme», fait savoir le directeur général.

Pour le moment, aucun commentaire négatif face à l’entrée en vigueur de la tarification n’a été enregistré. «On est prêt à faire face à la musique si on a besoin de s’expliquer», conclut M. Falardeau.

Partager cet article

5
LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
3 Comment threads
2 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
4 Comment authors
NancyBibliothèques de SherbrookeMarie-MichèleAglaé Recent comment authors
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Aglaé
Invité
Aglaé

Est-ce que des exemplaires gratuits seront aussi rendus disponibles pour ceux qui ne veulent pas payer de location durant ces trois premiers mois ?

Nancy
Invité
Nancy

Euh…ce serait sans dessein. Pensez-y un peu.

Marie-Michèle
Invité
Marie-Michèle

Quel dommage! Les bibliothèques publiques ont un rôle d’accessibilité d’information pour tous et toutes. Leur objectif ne doit en aucun cas de faire de l’argent! Imposer des frais, c’est brimer les populations défavorisées et va à l’encontre du principe de gratuité de ces institutions.

Nancy
Invité
Nancy

Si vous avez bien lu : « Après trois mois sur cette table [locations], les documents seront transférés dans la section «nouveautés», puis seront classés dans leur section respective. Leur prêt sera alors gratuit. » Donc, ca ne brime personne, au final. Ce que ca impose, à la limite, c’est un temps d’attente plus long. Ca prends des sous pour faire vivre une bibliothèque et vous savez que ca ne tombe pas du ciel.

Bibliothèques de Sherbrooke
Invité

Il y a erreur concernant les bibliothèques de Sherbrooke : toutes les nouveautés sont gratuites, mais nous offrons en parallèle un service de location de best-sellers pour les usagers qui sont prêts à payer (3 $) pour obtenir un titre récent et populaire plus rapidement.