Des passionnés veulent faire revivre la balle lente au stade Julien-Morin de Coaticook

Par Vincent Cliche
Des passionnés veulent faire revivre la balle lente au stade Julien-Morin de Coaticook
Jean-François Blouin, Alexandre Madore et Jean-Thomas Madore sont derrière un événement qui ramènera la balle lente au stade Julien-Morin l'été prochain. (Photo : Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche)

COATICOOK. Un groupe de passionnés fera revivre la balle lente au stade Julien-Morin de Coaticook, avec la tenue du premier Défi Paul Boutin en août 2020.

Plusieurs se souviendront fort probablement du Défi Gilles Pouliot, qui faisait le bonheur des sportifs il y a plus de 25 ans. «Les plus vieux qui ont joué à la balle dans ce stade me disent souvent « T’aurais dû y jouer. L’ambiance y était incroyable. » Et c’est exactement ça qu’on veut recréer», lance enthousiaste Jean-Thomas Madore.

Ce dernier, en compagnie de Jean-François Blouin, Alexandre Gagné Salvail et de son frère Alexandre Madore, ont uni leurs forces pour donner naissance à ce nouvel événement qui portera le nom de Paul Boutin, un bénévole qui a fait avancer ce sport dans la région de Coaticook. Le rendez-vous est donc donné du 21 au 23 août prochain.

«Je connais les frères Madore depuis des années, raconte Jean-François Blouin. Ils m’ont parlé de créer un nouvel événement de balle donnée à Coaticook et j’ai tout de suite embarqué avec eux. Ce sont des gars qui ont de l’expérience et je suis certain que ce sera un grand succès.»

Alexandre Madore ne s’en cache pas. C’est un vrai rêve qui est en train de se concrétiser. «Ce sera le même calibre que ce qui est présenté au Pif à Sherbrooke [classe C]. Les gens vont capoter de voir ce calibre de jeu-là dans leur cour. On a commencé un peu à en parler et on ressent déjà l’engouement.»

En plus de ce championnat provincial, les organisateurs du Défi Paul Boutin souhaitent y greffer différentes activités, dont un concours de coups de circuit et créer un grand «tailgate» autour du stade.

Au total, on cherche à attirer une trentaine d’équipes pour la première édition du rendez-vous. Des classes féminines et mixtes seront aussi ajoutées. «Notre objectif, c’est de faire aimer ce sport à encore davantage de gens de la région», fait valoir Jean-Thomas Madore, qui salue du même coup les organisations du Rocket et du Big Bill pour leur collaboration.

Les inscriptions devraient se faire au cours des prochains jours, aux dires des organisateurs.

Partager cet article

1
LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
#40 Recent comment authors
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
#40
Invité
#40

Sa va ranimer des vieux souvenirs wow