Le Dynamik défait 8-1 dans «un match à oublier»

Par Vincent Cliche
Le Dynamik défait 8-1 dans «un match à oublier»
«Je pense qu'il faut oublier le match de vendredi et rebâtir sur de nouvelles bases pour revenir en force devant nos partisans», affirme l'entraîneur du Dynamik, Michel Fillion. (Photo : archives Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche)

HOCKEY. Le Dynamik Service agricole de Coaticook voudra oublier rapidement la défaite de 8-1 qu’il a subie aux mains du Gentilly Ford de Saint-Pierre-les-Becquets, vendredi dernier (8 novembre). En effet, les hommes de Michel Fillion rentreront enfin à la maison après avoir disputé les six premiers matchs de la saison sur la route.

«Carrément, c’était une mauvaise journée pour nous, lance l’entraîneur-chef de la formation. Notre exécution n’y était pas. Comme ils ont pris les devants rapidement durant la partie, on a joué du hockey de rattrapage. Et ça, il y a des limites à ce que tu peux faire dans ce cas-là.»

M. Fillion affirme qu’il faut retenir une chose dans cette défaite. «Les gars ont respecté l’ADN de l’équipe. Dans cette ligue, quand tu tires de l’arrière par un si grand écart, ça peut virer facilement en bouffonnerie. De notre côté, pour nos partisans et pour toute l’organisation, on a décidé de ne pas embarquer dans ce cirque».

Notons que Pierre-Luc Tremblay a été le seul à déjouer Étienne Gosselin, lui qui a arrêté 49 des 50 tirs dirigés contre lui. Pour le Dynamik, Maxime Blanchard a été utilisé devant le filet lors des deux premières périodes, cédant à sept reprises sur 21 tentatives de l’adversaire. Il a cédé sa place à Félix-Antoine Maheu pour le dernier tiers. Ce dernier a bloqué 11 des 12 tirs.

Un retour à la maison qui fera du bien

Le retour à la maison du Dynamik fera certainement du bien. Après plusieurs mois de travaux de rénovation au Centre récréatif Gérard-Couillard, la formation coaticookoise pourra disputer son premier match local ce vendredi (15 novembre), alors qu’elle recevra la visite du JB de Daveluyville.

«On a l’intention de rebondir fort, clame Michel Fillion. On se mesurera à une équipe de haut calibre [Daveluyville n’a subi qu’une seule défaite cette saison]. On peut l’être aussi. On l’a démontré tout au long de la saison et l’an dernier également.»

Le match débutera à 20 h 30.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des