Le maire de Coaticook dresse un bilan positif à mi-mandat

Par Vincent Cliche
Le maire de Coaticook dresse un bilan positif à mi-mandat
Le maire de Coaticook, Simon Madore, dresse un bilan positif à mi-chemin de son premier mandat. (Photo : Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche)

COATICOOK. Rendu à mi-mandat, le maire de Coaticook, Simon Madore, fait le bilan de ses deux premières années en poste et identifie l’environnement ainsi que la mise à niveau de certaines infrastructures de loisirs comme cibles sur lesquelles travailler d’ici 2021.

Les réalisations ont été nombreuses sur la feuille de parcours du premier magistrat depuis son entrée en poste en novembre 2017. «Si j’avais une note à donner au conseil ainsi qu’à tous les employés, je nous donnerais un 9/10. Je suis entouré d’une équipe extraordinaire et pour tout ce qu’on a fait, je pense qu’on peut dire mission accomplie», souligne M. Madore.

Parmi les moments forts de ses deux premières années, le maire Madore note l’inauguration du poste Sleeper-Akhurst 120 kV, un projet de 8 M$ qui permet de distribuer de l’électricité à la grandeur de la ville. «On l’a commencé lorsque j’étais conseiller, souligne l’élu. Le nouveau conseil l’a conclu. C’est vraiment un « must » pour notre ville. Ça nous permettra de financer certains projets avec la vente d’électricité.»

Les travaux de rénovation de plus de six millions de dollars au Centre récréatif Gérard-Couillard sont aussi synonyme de fierté pour le maire. «On aura un aréna tout neuf pour pas mal moins cher que si on avait construit une nouvelle structure», rappelle M. Madore.

La création d’un parc canin et d’un comité jeunesse complètent la liste de réalisations du conseil municipal, rendu lui aussi à mi-mandat. «Je trouvais ça important de donner la parole aux jeunes. C’est pour eux qu’on fait plusieurs projets, alors il faut les entendre. Après tout, ce n’est pas moi qui vais essayer les modules de jeu qu’on installe», rigole le maire.

Vers 2021

Les enjeux environnementaux occuperont une place de choix dans les débats futurs, croit le maire Simon Madore. «On penche même sur la création d’un comité environnement à la Municipalité, explique-t-il. S’il est créé, j’aimerais que chaque décision prise au conseil soit approuvée par ce comité.»

La création d’un bassin de rétention sur la terre Lafaille sera à surveiller au cours des prochains mois, de même que l’aspect sécurité à différentes intersections de la ville.

Quant aux infrastructures de loisirs, la Ville de Coaticook souhaite reniper ses installations du parc Baldwin et déménager celles du skatepark tout près de la Maison des jeunes. Au parc Harold-Baldwin, en collaboration avec le comité de l’endroit, on songe à demander un prix d’entrée pour les gens de l’extérieur de la région qui souhaitent gravir le mont Pinacle. «On veut aussi faire un stationnement à cet endroit afin d’éviter que les gens ne se stationnent dans la rue», explique M. Madore.

Quant à un deuxième mandat à titre de maire, le principal intéressé n’a pas officialisé sa décision. «J’ai encore la passion qui m’anime depuis que je suis élu», se contente-t-il de dire.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des