31 ans plus tard, il participe de nouveau à la course de La Frontalière

Par Vincent Cliche
31 ans plus tard, il participe de nouveau à la course de La Frontalière
Réjean Boivin a une fois de plus participé à la course de 5 km de La Frontalière. (Photo : Le Progrès de Coaticook - Vincent Cilche)

COURSE. Plus de 30 ans après avoir établi un record de vitesse à la course du 5 km de La Frontalière, Réjean Boivin a enfilé ses espadrilles pour participer de nouveau à l’épreuve, le 1er novembre dernier.

16 minutes, 42 secondes. Son chrono est affiché bien en vue pour que les élèves l’aperçoivent, quelques minutes avant le départ. «C’est sûr que j’en suis très fier de ce record», admet l’homme de 46 ans.

À l’invitation de l’enseignant Mario Guimond, M. Boivin est revenu faire la course avec les élèves de la cohorte 2019-2020. «Je pensais avoir le temps de m’entraîner un peu cet été, mais j’ai dû travailler très fort sur la ferme», raconte-t-il.

Néanmoins, il a terminé avec un temps d’un peu plus de 22 minutes, 31 ans plus tard. «Il y avait un p’tit peu d’orgueil, surtout quand je me faisais dépasser, rigole-t-il. Les jeunes sont en forme aujourd’hui.»

Kaïla Boivin, maintenant âgée de 20 ans, est également revenue à son ancienne école secondaire, le temps de cette course. «Je suis là pour encourager ma petite sœur. Courir, c’est une histoire de famille pour nous, même si pour Kamilie, ce n’est pas sa tasse de thé», note-t-elle.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des