Forêt Hereford recherche des glands de chêne

Par Vincent Cliche
Forêt Hereford recherche des glands de chêne
La technicienne Lyna Lambert et le directeur général de Forêt Hereford, Dany Senay, confient que des milliers de glands seront plantés au cours des prochaines semaines grâce à la collecte automnale et au travail d'une dizaine de bénévoles passionnés. (Photo : Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche)

EAST HEREFORD. S’il y a des organisations qui sont à la recherche de fonds, Forêt Hereford, elle, traque plutôt des glands de chêne, question de bonifier ses efforts de reboisement.

La collecte automnale en est déjà à sa troisième année. La population répond aussi positivement, aux dires du directeur général de l’organisme, Dany Senay. «Des gens de Coaticook, Cookshire, du Val-Saint-François viennent nous porter leur récolte. Il y a même de nos voisins, à East Hereford, qui y participent.»

«On travaille avec des espèces d’arbres qui ne sont plus présentes dans notre forêt, comme le noyer cendré et le chêne rouge, rajoute M. Senay. Il s’agit de deux arbres à noix qui ont l’avantage de se régénérer facilement. On ajoute ces glands de notre cueillette à nos efforts de reboisement d’arbres qu’on se procure en pépinière.»

La forêt que l’organisme gère aujourd’hui est présentement peuplée de sapins, bouleaux blancs et d’érables à sucre. «Il y a 200 ans, on avait encore plus de diversité», mentionne le directeur général de Forêt Hereford.

«Aujourd’hui, on travaille à diversifier notre capital forestier. Dans un contexte de réchauffement climatique, on ne connaît malheureusement pas l’avenir. Toutefois, plus on aura d’espèces d’arbres, mieux on sera outillé pour faire face à n’importe quel événement naturel.»

La collecte des glands se poursuit jusqu’au 18 octobre. La mise en terre se fera à la fin du mois jusqu’au début novembre, tout juste avant la chasse à l’arme à feu. «On attend après que les feuilles soient tombées pour que les écureuils aient plus de difficulté à trouver les noix. Les résultats sont intéressants, car il y a déjà des pousses qui ont germé. Sur les milliers de glands qu’on plantera, si seulement 1 % d’entre eux nous donnent un arbre dans 15 ans, on sera très content», poursuit Dany Senay.

Les personnes intéressées à participer à la mise en terre peuvent démontrer leur intérêt en composant le 819 578-4605. Pour ce qui est de la collecte, on peut l’apporter au bureau de l’organisme, situé au 330, chemin des Côtes, à East Hereford.

Partager cet article

1
LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Patricia Recent comment authors
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Patricia
Invité
Patricia

Belle idée ! Vous devriez offrir des points de dépôt par exemple à sherbrooke ou coaticook. Comme moi j’en aurais mais jhabite à plus d’une heure de route.