Halloween au Musée Beaulne: on racontera l’histoire de l’Enfant-roi

Par Vincent Cliche
Halloween au Musée Beaulne: on racontera l’histoire de l’Enfant-roi
Marie-Pier Audet a bien hâte de jouer une fois de plus dans les décors du Musée Beaulne, puisque pour une quatrième année consécutive, le directeur général de l'endroit, François Toé, lui ouvre ses portes. (Photo : Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche)

COATICOOK. Pour la quatrième présentation de l’événement «Un château et ses contes», les comédiens raconteront l’histoire de «L’Enfant-roi», un récit qui se prête fort bien à l’ambiance d’Halloween.

L’œuvre originale de Katrine IS sera jouée par Marie-Pier Audet, qu’on peut entendre au micro de la radio coopérative de Coaticook, en compagnie d’Audrey L. Pelletier, Sébastien Neault et Émilie Ramsay. Il s’agit du même noyau de comédiens que par les années passées. «On a la chance une fois de plus d’avoir le Musée comme terrain de jeu, raconte Marie-Pier. C’est un endroit merveilleux qui regorge de possibilités. Pour une première fois, on jouera dans les marches du Musée et le banc du quêteux [qui se trouve au bas de celles-ci] aura aussi un rôle dans la pièce. C’est vraiment plaisant pour un artiste d’avoir autant de possibilités et de laisser son imagination aller de la sorte.»

«L’Enfant-roi» raconte justement l’histoire d’un enfant-roi et de son papa-poule, qui ne s’arrête devant rien pour satisfaire les envies sans bornes de son enfant.  Le soir d’Halloween, la vieille Germaine se présente à leur porte et offre à l’enfant une paire de souliers magiques, qui le transportera dans un autre monde.

Directeur général du Musée Beaulne, François Toé a toujours été convaincu du succès que remporterait l’activité. «C’est quelque chose d’original, qui nous permet d’accueillir des gens dans un autre contexte que pour des expositions. Ça vient aussi animer l’endroit d’une façon différente», confie-t-il.

Bien évidemment, le bar à bonbons sera toujours offert lors de l’activité. Le comité organisateur pense déjà à la cinquième année. «J’ai un fantasme de faire une maison de l’horreur l’an prochain», rigole Marie-Pier, qui, du même coup, lance que l’activité aura un penchant des Fêtes, le 22 décembre prochain.

Trois départs sont prévus à l’horaire, à 16 h, 18 h et 20 h. Les billets, au coût de 5 $, sont disponibles au Musée Beaulne ainsi qu’à la radio coopérative de Coaticook. L’activité reçoit l’aide de l’entente de développement culturel entre la Ville de Coaticook et le ministère de la Culture et des Communications.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des