Izabelle lance un premier album solo

Par Vincent Cliche
Izabelle lance un premier album solo
Isabelle Gagnon, alias Izabelle, lancera son tout premier album solo en octobre prochain. (Photo : gracieuseté)

MUSIQUE. Après avoir enflammé les scènes de Dubaï, Las Vegas et du Maroc au sein du groupe Akasha, Izabelle est de retour à la maison, prête à embarquer dans une toute nouvelle aventure, celle d’un album solo.

Izabelle, c’est Isabelle Gagnon, de son vrai nom. Une petite fille qui a grandi à Compton et pour qui les Soirées artistiques et différents concours du genre «Cantons est fiers» et celui du regretté Festival du lait n’ont plus de secrets. Pendant tout près de dix ans, la chanteuse a fait partie d’un groupe nommé Akasha, qui a connu un certain succès, principalement à l’extérieur du pays. Quelques «singles» en main, une de ses chansons a également été reprise dans le jeu vidéo «Just Dance 4». La fin d’Akasha a permis à Izabelle de revenir s’installer au Québec, sans pour autant abandonner son rêve musical. «Ce que je vis au cours des dernières années, c’est un peu comme recommencer au bas de l’échelle, image la dynamique artiste. Avec toute l’expérience que j’ai accumulée au fil du temps, je ne pense pas recommencer à la case départ.»

Si l’artiste semblait maîtriser le côté création et mise en scène, c’était tout autre chose pour l’aspect entrepreneurial du métier. «On avait un gérant et un agent de « booking » qui s’occupait de cette partie-là. Il a fallu que je me rebâtisse un réseau. Ç’a été tout un « challenge », mais je pense bien l’avoir relevé.»

L’artiste est d’abord retournée derrière les bancs d’école au Carrefour des arts de la scène et de l’entrepreneuriat, à Verdun. «J’y ai compris la mécanique derrière un artiste. Je me suis sentie mieux outillée pour me lancer dans mon projet d’album.»

Album en préparation depuis janvier

En préparation depuis le début de l’année, l’album d’Izabelle comprendra six chansons. Ces titres seront offerts en version originale anglaise, mais aussi en français. L’écriture bilingue a été un défi supplémentaire pour l’artiste. «Quand je suis revenue au Québec il y a quatre ans, j’ai commencé à m’intéresser à la culture musicale de mon coin de pays. En faisant ça, j’ai découvert des trucs intéressants et je me suis rendue compte que je m’ennuyais de chez nous et de notre belle langue. Je voulais me pousser moi-même à écrire en français afin de participer à notre culture.»

Elle a aussi voulu que ses messages soient non seulement entendus, mais aussi compris par ses fans. «Il y a malheureusement une barrière de communication pour plusieurs. Mes chansons ont des messages puissants et je voulais que tous puissent les comprendre. Le fait de pouvoir faire fleurir notre culture, c’était aussi un plus.»

L’album, qui n’a pas encore de titre, sera très rythmé, promet l’auteure-compositrice-interprète. «Il aura des saveurs qui peuvent rappeler certains artistes pop. Le son d’Izabelle, je le comparerais au chien de Lady Gaga et à la « groove » de Bruno Mars».

Le projet a bénéficié d’une campagne de sociofinancement, laquelle a rapporté 12 500 $ en l’espace de 40 jours. Le lancement est prévu le 29 octobre, au Casino de Montréal. L’artiste n’a pas oublié son «patelin» et a réservé Le Parvis, à Sherbrooke, pour un autre événement. Celui-ci aura lieu le 27 octobre.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des