Élections fédérales 2019: quelles stratégies adopter pour s’attaquer à la pénurie de main-d’œuvre dans la région?

Par Vincent Cliche
Élections fédérales 2019: quelles stratégies adopter pour s’attaquer à la pénurie de main-d’œuvre dans la région?
Les candidats dans Compton-Stanstead offrent des pistes de solution pour contrer la pénurie de main-d'oeuvre. (Photo : archives Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche)

DÉBAT. Dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre, quelle stratégie devrait-on adopter pour encourager les entreprises de la région?

Voici les réponses à cette question des candidats du comté de Compton-Stantead. Les réponses présentées ci-dessous sont celles reçues dans les délais exigés à tous les candidats du comté. Et par souci d’équité, les réponses dépassant la limite exigée par notre équipe ont été coupées.

Marie-Claude Bibeau (Parti libéral): L’économie va bien! Face à la pénurie de main-d’œuvre, plusieurs mesures ont été mises en place et seront bonifiées : des stages et des emplois pour les jeunes, une allocation qui incite les sans emploi à se joindre au marché du travail, des mesures fiscales qui encouragent les aînés à travailler et des programmes d’immigration bien ciblés.

Jessy Mc Neil (Parti conservateur): Je crois fortement au parrainage d’employés directement lors de leurs formations. Les élèves ont besoin d’aides financières et d’un emploi à la fin des études, et les employeurs sont en manque criant de personnel, le maillage est évident. S’agit maintenant de faire le lien entre étudiants et employeurs.

Naomie Mathieu-Chauvette (Nouveau Parti démocratique): Nous allons investir dans la formation des Canadien-e-s et nous augmenterons le soutien aux groupes traditionnellement sous-employés, pour que tous puissent avoir accès à des emplois de qualité avec un salaire équitable. Aussi, on va simplifier l’accès aux services gouvernementaux d’exportation et faciliter les percées dans les marchés étrangers.

David Benoit (Bloc québécois): Régionaliser l’immigration et faciliter l’intégration. Crédit d’Impôt aux nouveaux diplômés et des immigrants qui acceptent un travail  en région. Crédit d’impôt aux employeurs pour la formation et le maintien au travail (+de 65 ans). Rendre la résidence permanente conditionnelle à l’acceptation d’un travail en région.

Paul Reed (Parti populaire du Canada): Le PPC réformera le système d’immigration pour qu’il soit axé sur l’acceptation d’une proportion plus importante d’immigrants économiques possédant les compétences voulues. De plus, un gouvernement PPC éliminera l’impôt sur le gain en capital donnant ainsi à nos entrepreneurs accès à plus de capital pour investir dans la productivité de leurs entreprises et pour embaucher le personnel dont ils ont besoin.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des