Élections fédérales 2019: les candidats de Compton-Stanstead se prononcent sur l’agriculture

Par Vincent Cliche
Élections fédérales 2019: les candidats de Compton-Stanstead se prononcent sur l’agriculture
(Photo : archives Le Progrès de Coaticook - Vincent Cotnoir)

DÉBAT. Durement touchés par les différents accords commerciaux conclus au cours des dernières années, les agriculteurs reçoivent-ils leur juste part en termes de mécanismes de compensation ou devraient-ils être dédommagés davantage?

Voici les réponses à cette question des candidats du comté de Compton-Stantead. Les réponses présentées ci-dessous sont celles reçues dans les délais exigés à tous les candidats du comté. Et par souci d’équité, les réponses dépassant la limite exigée par notre équipe ont été coupées.

Marie-Claude Bibeau – Parti libéral du Canada: Tous les producteurs sous gestion de l’offre recevront des compensations pleines et équitables d’un gouvernement libéral. Pour l’AECG et le PTPGP, les producteurs laitiers se partageront 1.75 milliard $ additionnels sur la base de leur quota. Les producteurs de volailles et d’œufs ainsi que les transformateurs seront aussi compensés rapidement.

Jessy Mc Neil – Parti conservateur du Canada: Les producteurs agricoles ont suffisamment donnés. Il est maintenant temps de leur permettre de faire rouler leur entreprise sans leur ajouter davantage de stress. Le besoin des agriculteurs est clair, ils doivent pouvoir prévoir le futur pour administrer leur entreprise de façon proactive et responsable. Les compensations doivent leur être annoncées rapidement, puisque déjà en retard, et clairement.

Naomie Mathieu-Chauvette – Nouveau Parti démocratique: Pour moi, les producteurs agricoles sont indispensables au Canada. Ils ont subi une perte de gain atroce lors des négociations, pendant le mandat de Trudeau. Le NPD va protéger la gestion de l’offre dans les négociations commerciales. Nous allons, faciliter le transfert des fermes familiales en diminuant les taxes pour éviter l’endettement.

David Benoit – Bloc québécois: Nos producteurs agricoles ont été sacrifiés trois fois dans des accords de libre-échange. lls n’ont reçu aucun chèque d’indemnisation avant les élections. Le PC a négocié une brèche avec l’accord et les libéraux deux brèches. Projet de loi: moins de pesticides, souveraineté alimentaire, subventions respectées. De plus, nous proposons six mesures correctives.

Paul Reed – Parti populaire du Canada: Il existe une façon simple pour le gouvernement fédéral de faire preuve d’équité envers toutes les régions du pays, envers toutes les industries et envers les contribuables. Il s’agit d’arrêter de subventionner les entreprises et de réduire leurs impôts. Le PPC permettrai aussi aux agriculteurs une utilisation accélérée des déductions pour amortissements pour faciliter les investissements.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des