L’entraîneur du Rocket de Coaticook quitte le navire

Par Vincent Cliche
L’entraîneur du Rocket de Coaticook quitte le navire
L'entraîneur Fred Lajoie (au centre) en compagnie du président du Rocket, Alain Routhier, et du directeur général de la formation, Éric Poulin. (Photo : tirée de Facebook)

BASEBALL. Le Rocket South Shore de Coaticook devra encore une fois se trouver un nouvel entraîneur-chef.

Fred Lajoie a en effet décidé d’utiliser la clause de son contrat de deux ans qui lui permettait de se retirer après une seule année. La difficile saison du Rocket, même s’il a atteint la première ronde des séries, a pesé lourd dans la balance, aux dires de l’entraîneur. «Je quitte le navire avec un pincement au cœur, avec le sentiment du devoir inachevé, concède Lajoie. J’ai trouvé la saison assez difficile, tant au niveau de notre fiche [12 victoires et 32 défaites] qu’au niveau de l’engagement de certains joueurs. Pour certains, leur engagement n’était pas optimal. Et moi, quand je m’engage, je le fais à fond.»

«J’ai pris cette décision aussi pour des raisons professionnelles. Avec mon emploi, il fallait que je prenne des congés», rajoute-t-il.

Quant à l’organisation du Rocket, Fred Lajoie n’a que de bons mots. «Ils m’ont traité avec respect, lance-t-il. Sur le terrain, il y a de bons joueurs. C’est une bonne base, mais il reste encore un travail colossal à faire.»

Lajoie ne cache pas qu’il a déjà entamé des pourparlers avec d’autres équipes de la Ligue de baseball junior élite du Québec pour un poste d’entraîneur-adjoint. Le senior élite lui fait également de l’œil. « Je ne suis pas pressé à faire un choix», philosophe-t-il.

Un travail à recommencer

Directeur général du Rocket, Éric Poulin dit comprendre la décision de son entraîneur, mais affiche tout de même une certaine déception. «C’est un travail à recommencer, dit-il. Ce n’est pas pour rien qu’on offre des contrats de deux ans. C’est pour assurer une certaine continuité. Oui, ça fait plusieurs entraîneurs qui ont quitté au fil des dernières années, mais on réussit toujours à s’ajuster.»

La recherche d’un nouvel entraîneur-chef sera l’une des priorités du Rocket dans l’entre-saison. Des rencontres avec le comité baseball sont prévues au cours des prochains jours afin de faire le point sur la situation.

L’état-major évaluera également ses joueurs et mettra en place une liste de protection en vue de la période des échanges qui s’ouvrira en novembre. Le repêchage de la LBJÉQ se tiendra quant à lui en janvier prochain.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des