L’efficacité énergétique (TRES/SEER)

L’efficacité énergétique (TRES/SEER)

Il y a de cela une dizaine d’années, sinon plus, vous vous étiez procuré un climatiseur mural pour votre domicile. Toutefois, il a récemment rendu l’âme et avez les chaudes températures de l’été, vous ne pouvez attendre très longtemps avant de vous procurer un nouvel appareil. Dès votre arrivée chez le commerçant, le représentant des ventes vous questionne au niveau du TRES. Jamais auparavant on ne vous avait parlé de ce terme. Qu’en est-il?

Que signifient les termes SEER et TRÈS?

Évidemment, si vous souhaitez arriver à vos fins et vous procurer ce nouveau climatiseur, vous devez être à jour avec le jargon de la climatisation. SEER est une abréviation anglophone qui veut dire : «  Seasonal Energy Efficiency Ratio ». Vous aurez deviné que TRES est son équivalent francophone qui signifie : « taux de rendement énergétique saisonnier ». Donc, le TRES (SEER) est une indication utilisée pour expliquer l’efficacité d’un système de climatisation, comme un climatiseur ou la partie d’une thermopompe servant à la climatisation.  À cet égard, l’étiquette ÉnerGuide renseigne sur le rendement de chaque appareil. La cote SEER (ratio d’efficacité énergétique saisonnier) mesure ce taux de rendement. Plus la cote est élevée, plus la consommation énergétique sera faible. Cette donnée s’avère des plus utiles pour trancher entre deux produits aux caractéristiques très similaires.

Comment calculer le TRES?

Le taux de rendement énergétique saisonnier (TRES) est obtenu en divisant la valeur de la climatisation totale d’un climatiseur ou d’une thermopompe pendant une saison de climatisation normale divisée par la consommation totale d’électricité au cours de la même période de temps.

Plus le TRES est élevé, plus l’efficacité énergétique est élevée. D’ailleurs, en 2009 le Canada a adopté une loi fixant le TRES minimal à 13 pour les systèmes de climatisation fabriqués au pays. De plus, pour qu’un appareil puisse porter le sigle d’Energy Star, en 2012, il fallait qu’il ait un TRES d’au moins 14 (pour un appareil à un bloc simple) et de 14.5 (s’il a deux blocs). Toutefois, comme la technologie évolue constamment, il ne serait pas surprenant que les exigences pour l’obtention de la classification Energy Star augmentent. Déjà, plusieurs systèmes, comme le climatiseur-thermopompe Quaternity de Daikin (26.1), ont une cote dépassant largement les exigences de base.

Évidemment, plus un appareil aura un TRES élevé, plus il représentera une grande dépense, mais il ne faut pas négliger les économies que vous ferez sur le long terme. D’autant plus si votre ancien appareil datait, vous verrez une différence considérable en ce qui concerne votre dépense d’énergie à la maison. De nos jours, les meilleurs systèmes de climatisation utilisent de 30 % à 50 % moins d’électricité pour produire le même refroidissement que les climatiseurs des années 1970. Même si votre climatiseur a seulement dix ans, les nouveaux modèles peuvent vous faire économiser de 20 % à 40 % sur les coûts d’énergie. Par exemple, un TRES minimum de 13 est environ 30 % plus efficace que le TRES de 10 exigé précédemment.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires