Mercedes Classe A vs BMW Série 2 – Dans les petits pots…

Photo de Benoit Charette
Par Benoit Charette
Mercedes Classe A vs BMW Série 2 – Dans les petits pots…

L’Amérique est vaste comme ses véhicules et il aura fallu du temps pour accepter que des petites voitures puissent offrir le même niveau de luxe et de technologie que les plus gros véhicules. La nouvelle Classe A de Mercedes est un exemple probant de cette philosophie alors que la Série 2 démontre que la performance se fait aussi en forme de poche.

BMW Série 2

BMW a lancé la Série 2 en 2014 pour remplacer la Série 1 quoi devenait un modèle à hayon uniquement vendu en Europe. Des modèles décapotables et à traction intégrale s’ajoutent en 2015. Les voitures à quatre et six cylindres étaient initialement appelées 228i et 235i, mais ont été renommées 230i et M240i en 2017, puis ont été actualisées en 2018.

BMW propose la Série 2 coupe comme les 230i et M240i à propulsion et à 4RM. En version cabriolet, la 230i est équipée de série du système 4RM, tandis que le M240i est équipé de la propulsion ou de la traction intégrale. Pour les besoins de notre comparatif nous allons comparer les deux modèles avec moteur 4 cylindres

Bien proportionnée

BMW est reconnu pour ses lignes fluides et équilibrées. La Série 2 rappelle à bien des égards la première génération de Série 3. Il faut l’admettre elle est physiquement plus attirante que la Classe A. Sous le capot, le moteur de la 230i est un quatre cylindres deux litres turbo produisant 248 chevaux et 258 lb-pi de couple. Une transmission automatique à huit vitesses est de série, la boîte manuelle à six vitesses est option gratuite dans le coupé 230i. La 230i est livrée avec des roues de 18 pouces, une sellerie en similicuir noir, des phares antibrouillard et des phares à DEL, un ensemble aérodynamique M, un aileron arrière, un accoudoir avant coulissant, des sièges avant chauffants, un volant et des sièges sport en cuir. Comme toutes voitures allemandes qui se respectent, vous avez des options, beaucoup d’options. Vous pouvez obtenir un ensemble M Performance et un ensemble Premium: toit ouvrant, sièges électriques avec mémoire, rétroviseur à atténuation automatique, volant chauffant, système d’entrée sans clé passive et ouvre-porte de garage. Un ensemble Premium enrichi s’appuie sur des capteurs de stationnement arrière, la navigation, les services BMW connectés et Apple CarPlay.

Tout est dans la conduite

BMW maîtrise l’art de la conduite depuis des décennies et ces qualités de routières prennent toutes leurs sens dans un format petit et agile. La Série excelle dans tous les aspects de la conduite : l’accélération, la précision de la direction, l’équilibre et le freinage. Peu de voitures de ce format offrent un tel agrément de conduite. Alors que la Classe A mise d’abord sur la technologie pour aller chercher sa clientèle laissant la conduite au second plan, la Série 2 utilise la conduite pour séduire sa clientèle pour laisser la technologie au second plan.

Conclusion

Une petite sportive pour ceux qui placent la conduite au sommet de leurs priorités. La passion prend un pas d’avance sur la raison.

Mercedes Classe A

Jusqu’à récemment, les manufacturiers installaient tout le savoir technologique dans leurs modèles les plus coûteux. L’Ironie dans cette approche tient au fait que la majorité des propriétaires de Classe S ou même de Classe E n’ont pas de penchant technologique et n’exploite que très peu les possibilités de leur voiture. Les jeunes qui vivent à fond la techno n’ont pas toujours les moyens ou simplement envie d’aller dans ces modèles. Mercedes a donc trouvé une solution en amenant la technologie dans un modèle d’entrée de gamme.

Nouveau genre

Nouvelle chez nous, la Classe A existe depuis 1997 en Europe. Plus près de la petite familiale à ses débuts, elle se transforme successivement en 2004 et 2012 pour prendre un style plus près de la voiture. Elle roule chez nous depuis peu en formule 5 portes et berline. Elle repose sur le châssis de la CLA et la GLA avec des airs empruntée à la CLS. En matière de proportions, vous avez un format comparable à celui d’une Golf chez Volkswagen. En cas d’impact, le capot assez long se relève de huit centimètres pour amortir le choc et offrir une meilleure protection aux piétons. La ligne générale de la version de base est un peu plus timide que la Série 2

Un concierge dans la voiture

Le centre d’attraction de ce modèle est le fameux MBUX que Mercedes a introduit dans la Classe A pour ensuite le faire migrer vers d’autres modèles. C’est un nouveau système d’infodivertissement (Mercedes-Benz User Experience). Loin devant la concurrence, cette interface intègre un système d’intelligence artificielle qui permet à la voiture d’apprendre les habitudes de son conducteur. Par exemple, vous écoutez la même station de radio tous les jours, la voiture sera capable de détecter cette habitude et de syntoniser cette station quand vous entrez dans la voiture. À la manière de Google Home, vous pouvez aussi converser avec la voiture. En commençant votre phrase par « Hey Mercedes », vous disposez d’un assistant vocal pouvant communiquer en 37 langues. À la manière d’Alexa, cet assistant peut effectuer un certain nombre d’actions à la demande du chauffeur. Ainsi, si vous dites « Hey Mercedes, quel temps fait-il à Montréal? », vous obtiendrez votre réponse. Vous pouvez marier votre Google Home et le système Mercedes et qu’une fois l’opération terminée, vous pouvez demander des renseignements sur votre voiture à votre Google Home. Autre innovation : les écrans double affichage entièrement numérique existant en deux formats de sept pouces dans les modèles de base et 10,25 dans les versions haut de gamme. Ces deux écrans plats peuvent être utilisés de diverses manières. L’écran de droite est tactile et le contenu personnalisable rend les combinaisons presque infinies. Il faut aussi noter l’extrême clarté de l’écran, qui surpasse la concurrence. Même en plein soleil, l’information est clairement lisible. Un accent sur l’avant-garde qui donne une ambiance unique à cette voiture. La Classe A est habillée de matériaux sophistiqués. Elle n’est pas en retrait par rapport aux autres modèles de la gamme. Vous avez droit à toute la suite d’aides à la conduite électroniques que l’on trouve dans la plupart des modèles de la famille.

Mécanique connue

L’A 250 de base utilise un moteur 2,0 litres turbo de 221 chevaux et 258 lb-pi de couple qui passe par une boîte de vitesses automatique à double embrayage à sept rapports. En version d’entrée de gamme, le modèle est doté de deux roues motrices et du 4Matic en option. La nouvelle Classe A est proposée de série avec un train de roulement confort à suspension en acier. La version 250 possède un train de roulement confort surbaissé de 15 mm qui fait appel à des ressorts et à des amortisseurs spécifiques pour un comportement sport. Il faut choisir la version 35 AMG pour une suspension adaptative.

Agréable au quotidien

Le sentiment de conduite le plus proche que nous pouvons associer à cette nouvelle Classe A est celui éprouvé dans la Volks GTi. La suspension est asse ferme sans être inconfortable. La puissance et le couple sont pratiquement les mêmes que la Golf GTi tout comme l’espace intérieur. Le seul bémol se trouve dans la direction, qui crée un ressenti un peu artificiel. Le freinage montre un bel aplomb. L’insonorisation aux bruits de roulement et de vent est sans faute, tandis que les suspensions filtrent bien les terrains plus difficiles. Une petite voiture facile à vivre au quotidien, docile, et son petit format fait corps avec les routes en lacets. La position de conduite basse, l’excellent maintien des sièges et la rigidité de la caisse assurent une excellente précision dans la conduite.

Conclusion

Une voiture novatrice, plaisante à conduire et qui possède tout ce que les automobilistes branchés aiment.

Avantage BMW Série 2

Même si la Classe A est amusante à conduire, la Série 2 offre un net avantage à ce chapitre. Elle est aussi offerte en modèle décapotable qui n’est pas disponible avec la Classe A.

Avantage Classe A

La palme technologique revient à la Classe A qui a su très bien intégrer dans une voiture compacte toutes les plus récentes avancées techniques. La Classe A offre aussi plus d’espace que la Série 2 où les passagers à l’arrière sont plus à l’étroit.

Similitudes

Les deux véhicules offres des mécaniques 4 cylindres turbo avec le rouage intégral en option, de longues listes d’options et des garanties comparables. Vous avez aussi le prestige d’une marque allemande à l’index.

Verdict

 

Si ces deux véhicules se retrouvent dans la même catégorie, ils ne s’adressent pas à la même clientèle. Vous choisirez la BMW pour le sentiment de bonheur qu’elle vous don

Fiches techniques

…                                      BMW 230                     Mercedes Classe A 250

 

Transmission                   man 6 vit et auto 8      robotisée à 7 vit

Rouage                            2 ou 4 RM                    2 ou 4 RM

 

 

2RM

Consommation (ville)       9,6 L/100 km                9,7 L/100 km

Consommation (route)     6,8 L/100 km                6,8 L/100 km

 

4RM

11,1 L/100 km

7,3 L/100 km

 

Moteur

Type                                 Essence                        Essence

Puissance                         248 chevaux                 221 chevaux

Couple                              258 lb-pi                       258 lb-pi

Cylindres                          4                                   4

Cylindrée                          2,0 L T                          2,0 L T

 

Capacités

Espace cargo                   390 L,                           370 L, 1 210 L (sièges abaissés)

Réservoir de carburant :  52 L                              51 L

 

Dimensions

Longueur                          4437 mm                     4419 mm

Largeur                            1774 mm                     1796 mm

Hauteur                            1418 mm                     1434 mm

Empattement                  2690 mm                     2729 mm

 

Garantie                          4 ans / 80 000 km        4 ans / 80 000 km

 

Prix                                  38 450 $                      35 990$

 

BMW Série 2

 

Forces

 

Plaisir de conduire

Format agile et passe-partout

L’esprit même d’une BMW

 

Faiblesses

 

Longue liste d’options

Coûts d’entretien élevé

Fiabilité aléatoite

 

Mercedes Classe A

Forces

Espace bien pensé et ergonomique

Comportement confortable

Système multimédia interactif novateur

 

Faiblesses

Direction un peu surassistée

Des options qui risquent de coûter cher

Une boîte manuelle aurait été intéressante sur ce modèle

 

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des