Un début de saison «correct», disent les dirigeants du Big Bill

Par Vincent Cliche
Un début de saison «correct», disent les dirigeants du Big Bill
Le Big Bill de Coaticook se dit satisfait de ses performances depuis le début de la saison. (Photo : gracieuseté - LBMQ - Nathalie Miclette)

BASEBALL. Avec une fiche de 10 victoires et 8 défaites, le Big Bill de Coaticook joue au-dessus de ,500. Aux yeux de ses dirigeants, il y a encore place à l’amélioration.

«À mi-saison, on peut dire qu’on offre des performances satisfaisantes, mais qu’on peut encore s’améliorer dans plusieurs facettes du jeu», avance le directeur général de cette formation de la Ligue de baseball majeur du Québec, Marcel Sévigny.

«On a eu un bien mauvais début de saison au bâton, mais ça s’est vite replacé», poursuit le directeur général.

«En général, ils ont très bien fait. Nos partants faisaient la « job », mais on ne frappait pas du tout. Ça nous a coûté quelques victoires.»

S’il y a un joueur qui s’en est bien sorti, c’est Gabriel Fromental-Houle. D’ailleurs, il a été nommé joueur du mois de juin au sein de la LBMQ. «Il domine au niveau des coups de circuit dans la Ligue et se retrouve parmi les meilleurs au niveau des doubles, de la moyenne au bâton et des points produits», louange M. Sévigny.

À la mi-juin, les Capitales de Québec ont aussi prêté à Coaticook les droits du lanceur et joueur d’intérieur Lachlan Fontaine. Ce dernier a été repêché par les Mariners de Seattle en 2013 et poursuit sa carrière avec les Capitales, au sein de la Ligue Canam, depuis 2016.

Le Big Bill ne connaît pas d’équipe «bête noire» cette saison, amassant des victoires contre les formations du circuit depuis le début du calendrier. «On connaîtra une deuxième moitié avantageuse, car on n’a qu’une partie à reprendre, tandis que les autres équipes en auront plusieurs à jouer en fin de saison», résume le directeur général.

Finalement, les dirigeants du Big Bill aimeraient bien voir plus de gens se déplacer aux matchs du côté du stade Julien-Morin. «C’est certain qu’on a eu un printemps quelque peu tardif. Mais là, avec la belle température qui est là, on n’a plus de raison de ne pas venir voir du bon baseball dans l’un des plus beaux stades de la province», estime Marcel Sévigny.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des