Lac Lyster: des mesures pour atténuer la prolifération du myriophylle à épi

Par Vincent Cliche
Lac Lyster: des mesures pour atténuer la prolifération du myriophylle à épi
Les élus de Coaticook souhaitent que la division des limites de vitesse sur le lac Lyster puisse permettre un meilleur usage pour tous les utilisateurs du plan d'eau, tout en limitant la propagation d'une plante envahissante. (Photo : gracieuseté - Ville de Coaticook)

ENVIRONNEMENT. Afin d’atténuer la prolifération du myriophylle à épi, une plante envahissante qu’on retrouve au lac Lyster, la Ville de Coaticook met en place une série de mesures sur ce plan d’eau.

D’abord, une nouvelle signalisation a été installée à cet endroit. Les élus ont décidé de mettre des affiches pour indiquer les zones où la plante était particulièrement répandue. De cette façon, on souhaite que les plaisanciers ne circulent pas dans ces zones pour éviter la propagation du myriophylle à épi et ainsi préserver l’état de santé du lac.

Des limites de vitesse ont aussi été implantées sur ce lac du secteur Baldwin. Une première zone est identifiée au pourtour du lac avec une vitesse limitée à 10 km/h alors qu’une grande partie du centre est limitée à 50 km/h. Des cartes des zones de vitesse sont installées dans des secteurs névralgiques pour informer les utilisateurs.

Un guide sur la plante envahissante ainsi qu’une carte des zones de vitesse sont disponibles à la station de nettoyage de bateaux du lac Lyster.

«Nous espérons sincèrement que ces interventions pourront limiter la propagation du myriophylle à épi et que les gens pourront profiter encore longtemps du lac Lyster», note le maire de Coaticook, Simon Madore.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des