Foresta Lumina: les visiteurs invités à découvrir le repère des fées

Par Vincent Cliche
Foresta Lumina: les visiteurs invités à découvrir le repère des fées
Le Parc de la gorge de Coaticook accueille Foresta Lumina pour un 6e été. (Photo : archives Le Progrès de Coaticook)

TOURISME. À l’aube de sa sixième saison, l’attrait touristique Foresta Lumina ajoutera le repère des fées à son parcours afin d’émerveiller davantage les visiteurs.

Les détails de cette nouveauté seront plus précisément dévoilés lors du lancement prévu ce vendredi (14 juin). Toutefois, il a été possible d’apprendre que ce repère sera installé à l’intérieur du Bureau d’accueil touristique de Coaticook et remplacera le spectacle «La Cité des géants» de Steve Roy, lequel était présenté depuis 2016. «Les fées sont au centre de l’histoire de Foresta Lumina, alors on voulait leur faire une place encore plus importante, raconte la directrice générale du Parc de la gorge de Coaticook, Caroline Sage. On relèvera le côté enchanteur de notre région.»

Notons que le projet a été pensé et élaboré  par la MRC de Coaticook et Steve Roy.

Amélioration du parcours

L’équipe du Parc de la gorge travaille présentement à l’amélioration de certaines zones en vue de l’ouverture du 14 juin. «Après 2,5 kilomètres, on pense que notre parcours est assez long, avance Mme Sage. On veut maintenant retravailler sur certaines zones, comme celle du tonnerre [où des bandes de lumières blanches avaient été posées à certains arbres]. On la refait au complet. Avant, c’était plutôt une zone tampon où les gens ne faisaient que passer en attendant d’atteindre la clairière et la gorge. Là, c’est certain qu’ils voudront s’arrêter pour voir l’animation qu’on leur a préparée.»

Sans nécessairement se fixer d’objectif quant au nombre de visiteurs souhaités, l’équipe du Parc de la gorge espère conserver l’intérêt des dernières années. «Notre travail tourne de plus en plus autour du fait de convaincre les gens de revenir faire leur tour. On ajoute des nouveautés année après année, donc on bonifie l’expérience. Ce n’est pas du tout le même parcours qu’au départ. C’est ça qu’il faut mettre de l’avant», note Caroline Sage.

À titre informatif, quelque 130 000 personnes ont emprunté le sentier nocturne en 2018.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des