450 coureurs font de la course Unis pour la cause un réel succès

Par Vincent Cliche
450 coureurs font de la course Unis pour la cause un réel succès
Les quatre fées-marraines de la course Unis pour la cause, Isabelle Carbonneau, Annie Letendre, Véronique Blais et Christina Koritar, entourent Marie-France Ledoux, Lyse Bertrand et Aurélie Francoz, les familles aidées par l'événement. (Photo : Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche)

WATERVILLE. Quelque 450 coureurs ont pris part à la course Unis pour la cause, à Waterville, dimanche matin (9 juin). Grâce à leur générosité ainsi qu’à celle d’une cinquantaine de partenaires de l’événement, les organisatrices du rendez-vous sportif ont recueilli plus de 10 000 $, venant ainsi en aide à trois familles dans le besoin.

Avant que le départ des différents parcours ne soit donné, on a présenté Marie-France Ledoux, Aurélie Francoz et Lyse Bertrand, la maman de Charles-Antoine Rancourt, à la foule rassemblée devant le parvis de l’église catholique de Waterville. «Je suis très contente, mais surtout touchée de voir tout ce monde», lance Mme Francoz.

«Recevoir cette vague d’amour, de voir qu’ils sont tous là pour nous, c’est juste merveilleux. Ça fait réellement chaud au cœur», poursuit sa collègue Marie-France.

«Ça m’a beaucoup touchée, raconte la maman de Charles-Antoine. Je n’en reviens tout simplement pas. On va pouvoir maintenant faire du vélo ensemble, chose qu’on ne pouvait plus faire.»

En effet, les sommes amassées permettront de procurer les biens et services demandés par les familles. Charles-Antoine, un jeune adulte autiste de 28 ans, recevra un vélo-tandem pour en faire avec sa mère. Marie-France, qui se bat avec une maladie neurologique rare nommée Charcot-Marie-Tooth, aura droit à un neurostimulateur de type TENS ainsi qu’à un fauteuil de massage. Finalement, Aurélie, qui a de la difficulté à se déplacer en raison de son spina-bifida, recevra elle aussi un vélo-tandem électrique.

Des organisatrices enchantées

Les quatre fées-marraines de la course Unis pour la cause arboraient un large sourire avant le grand départ. «Les gens sont motivés et de bonne humeur, lance Véronique Blais. C’est une belle journée qu’on pourra offrir à nos trois causes.»

À la sixième édition de l’événement, on pourrait ressentir un certain essoufflement dans les rangs, mais ça ne semble pas être le cas. «On espère bien revenir l’an prochain, admet Annie Letendre. On est peut-être fatiguées quelques jours avant la course, mais quand on arrive au dimanche, de voir tout le monde, ça nous redonne un gros boost d’énergie.»

Voilà un message qui semble plaire aux gens aidés. «Je suis très heureuse de voir qu’elles ne lâcheront pas. Je souhaite qu’elles gardent leur grand cœur. Elles ont un amour inconditionnel, car, après tout, elles ne nous connaissent pas avant de nous sélectionner», admet Lyse Bertrand.

«C’est tellement beau et merveilleux ce que vous faites pour la communauté», a rajouté Marie-France Ledoux.

Une communauté énergique

La mairesse de Waterville, Nathalie Dupuis, estime que la course Unis pour la cause est le reflet du dynamisme de sa municipalité. «Ça nous caractérise bien. On a une belle énergie, le souci des autres et, par l’activité physique, on contribue au bien-être de gens de notre communauté. C’est beau aussi de voir des personnes auxquelles la course leur est venue en aide s’impliquer bénévolement. Ça permet aux participants de voir tout le bien que l’événement leur a apporté.»

Plus d’une cinquantaine de bénévoles ont participé activement au bon déroulement de l’activité. Notons également la présence des pompiers des services incendie de Waterville et de Compton, qui ont assuré la sécurité de tous les participants le long des différents parcours.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des