Patrice Michaud: «Je suis tombé en amour avec les gens de Saint-Venant»

Par Vincent Cliche
Patrice Michaud: «Je suis tombé en amour avec les gens de Saint-Venant»
L'auteur-compositeur-interprète Patrice Michaud chantera au profit des Amis du patrimoine de Saint-Venant-de-Paquette, le 8 juin prochain. (Photo : gracieuseté - Michelle Boulay)

SAINT-VENANT-DE-PAQUETTE. Par amour pour la petite communauté de Saint-Venant-de-Paquette et pour son grand ami Richard Séguin, Patrice Michaud offrira un concert-bénéfice au Musée-église, le 8 juin prochain.

À sa première visite dans le petit village lors de la Grande nuit de la poésie l’été dernier, la magie a opéré. «Ça me touche beaucoup de voir un village s’ouvrir, se transformer de la sorte et vibrer au rythme d’un événement pendant un certain temps», raconte le populaire auteur-compositeur-interprète.

«Richard [Séguin] m’a demandé si je voulais m’impliquer et j’ai été très emballé de le faire. C’est quelqu’un que j’aime beaucoup et pour qui j’ai énormément d’admiration. Si tu m’avais dit à 16 ans qu’un de mes grands chums, ce serait Séguin, je serais tombé des nues.»

Sur scène, Patrice Michaud proposera une version très épurée de ses chansons. Il sera accompagné du guitariste Simon Pedneault. «L’intimité de la salle se prête à une ambiance sereine et posée, croit l’artiste. Vu la nature de l’événement où on est très près des mots et de la poésie, je ferai une grande place à la discussion avec les spectateurs. Je lirai des textes aussi. C’est une opportunité qu’on n’a pas souvent. Disons que j’ai carte blanche et que je pourrai aller plus loin.»

Entre deux projets

Après avoir terminé sa tournée «Almanach», Patrice Michaud souhaite s’offrir une petite pause. «Je voulais me donner un peu d’oxygène. J’avais besoin d’un break. Je me sentais fatigué. J’avais fait le tour de cette proposition et je n’avais pas envie de l’étirer, même si on me l’avait proposé. C’était réglé pour moi et je voulais passer à autre chose.»

La nature de son prochain projet demeure encore inconnue. «Je suis en jachère. Il y a quelque chose qui pousse, mais je ne sais pas l’allure que ça va prendre. Je suis à un stade où j’ai le luxe de ne pas précipiter les choses», dit celui qu’on peut entendre à l’animation d’une émission sur les ondes radiophoniques d’ICI Musique.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des