La ministre Marguerite Blais s’entretient avec les proches aidants de Coaticook

Par Vincent Cliche
La ministre Marguerite Blais s’entretient avec les proches aidants de Coaticook
«On veut une vraie politique des proches aidants et je la défendrai», a lancé la ministre responsable des Aînés, Marguerite Blais, qui pose ici en compagnie de sa collègue députée de Saint-François, Geneviève Hébert. (Photo : Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche)

COATICOOK. La ministre responsable des Aînés, Marguerite Blais, s’est entretenue avec les proches aidants à l’occasion d’une rencontre interactive tenue lundi matin (27 mai), au Pavillon des arts et de la culture de Coaticook.

Avant de répondre à quelques questions de l’assistance qui portaient notamment sur les conditions des aînés dans les CHSLD, la climatisation de ces endroits et le travail des employés, l’invitée a présenté les grandes lignes de sa future politique des proches aidants. «À l’intérieur de celle-ci, il y aura un protocole médical pour les proches aidants, au même titre que pour les personnes aidées. C’est rare qu’un médecin va demander si le proche aidant va bien. Cette politique va tout changer», raconte celle qui croit grandement aux répits de ces proches aidants.

La ministre pense qu’il faut aussi prendre soin du personnel dans les établissements de santé. Pour ce faire, ça prendra du temps, avise-t-elle. «Je n’ai malheureusement pas de baguette magique», lance-t-elle.

Sa collègue et députée de Saint-François, Geneviève Hébert, abonde dans le même sens. «Il y a une grande volonté de changement au gouvernement, surtout en matière de protection des enfants et des aînés. Le gouvernement, c’est un gros bateau. Ça prend du temps à le faire tourner, mais on réussira.»

«Je parle parfois à des employées du CHSLD de Coaticook, raconte Isabelle Morin, une participante à la rencontre. Il y a des années, elles avaient le temps de parler aux patients, de s’occuper d’eux, de leur faire les ongles ou de les coiffer. Il faut que ça revienne comme ça», a-t-elle plaidé à la ministre.

«La vie est précieuse»

La ministre Marguerite Blais a semblé être à l’écoute des préoccupations des citoyens. Elle a également lancé un cri du cœur à ceux qui s’occupent de leurs proches. «La vie d’une personne est précieuse. On ne veut pas que vous vous rendiez malade. Ne faites pas comme j’ai fait. N’allez pas au bout du rouleau avant de demander de l’aide», s’exprime celle qui a écrit deux livres sur le sujet en plus de s’identifier elle-même comme proche aidante.

La députée de Saint-François, Geneviève Hébert, a assuré que toutes les recommandations ont été prises en note. «Il est important qu’on puisse en être conscient à Québec. Les mesures, les projets et les réalisations que nous mettrons sur la table devront être connectés avec ce que vous vivez.»

La rencontre du 27 mai a été rendue possible grâce au Centre d’action bénévole de la MRC de Coaticook et de son programme Ressourçaidant. «Lorsqu’on a fait un brainstorm avec les proches aidants, une rencontre avec la ministre Marguerite Blais a été notée comme une façon de faire avancer les choses. Nous sommes heureux de voir qu’elle a accepté notre invitation», note l’agente de développement en service de soutien aux proches aidants du CAB, Lucie L’Heureux.

La ministre Blais a promis de revenir à Coaticook en compagnie du directeur du CIUSSS de l’Estrie afin de répondre à d’autres questions.

Partager cet article

1
LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
monique blais Recent comment authors
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
monique blais
Invité

je me demandait quand qui il vont pensez aux ainèè comme il faut excemple moi jai des prothese dentaire depuis 20 ans et pour en avoir sa goute 2800.00 ET JE FAIT ETRE OUBLIDER DE ME PRIVÈ POUR LED COMMANDE CAR JE N EST PAS LE MONTANT ESACT SES PAS AVEC MA PETITE PENSION QUE JE PEUX AVOIR LA TETE EN DEHORZ DE LEAU ET NE ME PARLEZ PAS DES HLM POUR AINÈÈ SES PAS CHER ET SA VOS PAS CHER ET NE TIENNE PAS COMPTE DES CERTIFICAT MÈDICAL POUR LES AUGMENTATION JE CROIE QUE SES PLUS QUE 25 POUR… Read more »