Dixville souhaite grandir avec des mini-maisons

Par Vincent Cliche
Dixville souhaite grandir avec des mini-maisons
La mairesse de Dixville, Françoise Bouchard, et l'agent de développement de la Municipalité, Patrick Lajeunesse, regardent les plans du nouveau développement. Les futures rues porteront le nom d'arbres et on en offrira d'ailleurs à chaque nouvel arrivant. (Photo : Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche)

DÉVELOPPEMENT. Un projet immobilier de mini-maisons en plein cœur de Dixville pourrait pratiquement doubler la population du noyau villageois de la petite municipalité.

On compte présentement quelque 70 résidences dans le centre du village, aux dires des dirigeants. Le projet piloté par le promoteur Martin Massé prévoit l’ajout d’une cinquantaine de maisons dans ce secteur, au grand bonheur de la mairesse Françoise Bouchard.

L’idée d’un tel développement vient du comité de développement local de la Municipalité. «À l’époque, lorsque le centre d’accueil s’est départi de ses bâtiments [sous l’égide du CIUSSS de l’Estrie], on a regardé pour en faire l’achat, mais en tant que petite municipalité, on n’avait pas les moyens d’en devenir propriétaire. Ce qu’on a plutôt fait, c’est de faciliter certaines démarches afin qu’un promoteur puisse en faire l’acquisition.»

Il s’est donc passé un peu plus de cinq ans depuis les premiers balbutiements du projet. «On avait fait un premier pas lors d’une activité « portes ouvertes » il y a quelques années, mentionne la première magistrate. On avait beaucoup misé sur les mini-maisons.»

«En 2015, la population n’était peut-être pas assez au fait de ce phénomène, ajoute pour sa part l’agent de développement de Dixville, Patrick Lajeunesse. Même si ça ne fait que cinq ans, les mœurs ont beaucoup changé. Le mouvement des mini-maisons prend de l’ampleur. Au sein du regroupement québécois pour ces résidences, on parle en bien de Dixville.» L’ex-maire Martin Saindon en est d’ailleurs le président.

Les terrains sont maintenant prêts. Une vingtaine d’entre eux accueilleront ces maisons format mini. Les autres seront réservées à des résidences de taille régulière.

Le nouveau développement sera relié au «centre-ville» où est située la Coopérative de solidarité de Dixville par un sentier pédestre. «On souhaite favoriser l’activité physique et les saines habitudes de vie chez nous», explique M. Lajeunesse.

La mairesse Bouchard croit en ce projet. «De voir des nouveaux citoyens arriver, ça insufflera une nouvelle vie au village, lance-t-elle. Je suis confiante qu’une bonne majorité de terrains trouvera preneur. On est à l’étape de réalisation et, en tant qu’élue qui suit le projet depuis ses débuts [Mme Bouchard compte 34 années de vie municipale], c’est très intéressant et valorisant.»

Une journée «portes ouvertes» sera organisée le 8 juin prochain, de10 h à 16 h, à la hauteur du 342, chemin Parker. Les personnes intéressées pourront discuter du projet avec les élus, le promoteur ainsi que l’inspectrice municipale.

Partager cet article

1
LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
LMD Recent comment authors
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
LMD
Invité
LMD

Il aurait été bien d’inclure un site web ou #tél pour les contacter pour ceux qui reste hors de la ville et qui ne peut pas se rendre le 8 juin. Aussi, il aurait été bien de voir une photo. Ça semble intéressant comme projet.