Le Rocket de Coaticook retire le chandail de Karl Gosselin

Par Vincent Cliche
Le Rocket de Coaticook retire le chandail de Karl Gosselin
Karl Gosselin (à droite) a vu son chandail être retiré par le Rocket de Coaticook. Il est ici accompagné du dépisteur en chef et vice-président de la formation, Michaël St-Pierre, du joueur Jonathan Raymond, du directeur général Éric Poulin et de l'ancien entraîneur Guy Ainslie. (Photo : Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche)

BASEBALL. Le Rocket South Shore de Coaticook a profité de son ouverture officielle vendredi soir (17 mai) afin de retirer le chandail de Karl Gosselin, qui a été l’un des joueurs vedettes de la formation depuis ses débuts en 2014.

Le #16 du Rocket aura disputé les cinq premières saisons des «mauves», jusqu’à l’été dernier. Visiblement ému par cette reconnaissance, Gosselin a eu quelques difficultés à exprimer sa fierté. «Je suis extrêmement touché. C’est un honneur partagé avec mes anciens coéquipiers et l’organisation.»

«Le Rocket m’a donné ma première chance. Mon plus beau souvenir, c’est certainement notre première victoire chèrement obtenue et mon dernier match, l’été dernier», poursuit-il.

Pour le directeur général du Rocket, Éric Poulin, l’honneur était fort mérité. «Karl a été le visage de l’équipe pendant cinq ans. Il a endossé l’uniforme avec fierté et honneur. C’est un joueur intense qui a de belles valeurs. Malgré des années difficiles, il a toujours donné son 100 % et il a été un exemple pour ses coéquipiers. Je pense qu’il n’a manqué que trois matchs en cinq ans. Le Rocket ne pouvait demander un meilleur ambassadeur que lui.»

Karl Gosselin évolue présentement avec le Cactus de Victoriaville au sein de la Ligue de baseball majeur du Québec. «J’arrive avec des hommes, image-t-il. C’est une autre mentalité. J’ai été bien accueilli et je m’attends à passer une bonne saison avec eux. Il va falloir que je fasse ma place.»

Le Rocket disputera trois autres matchs ce week-end. D’abord, samedi (18 mai), les Coaticookois livreront un programme double face aux Alouettes de Charlesbourg, à compter de 16 h, au stade Julien-Morin. Dimanche, toujours à Coaticook, le Rocket recevra la visite de l’ABC – 17U, dès 13 h.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des