Taxes foncières agricoles: Compton crée un comité avec l’UPA

Par Vincent Cliche
Taxes foncières agricoles: Compton crée un comité avec l’UPA
Compton crée un comité sur la fiscalité agricole. (Photo : archives Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche)

COMPTON. Dans le but de trouver une solution à la hausse du compte de taxes des agriculteurs de sa région, la Municipalité de Compton s’est unie avec l’Union des producteurs agricoles (UPA) afin de créer un comité sur la fiscalité agricole.

Le regroupement, créé lors d’une rencontre tenue mardi soir (14 mai), se penchera sur les dépenses municipales, la répartition du fardeau fiscal, les options de taxations disponibles en vertu des lois et règlements et des pistes de solution, en plus d’établir un échéancier des actions à prendre s’il y a lieu.

Le maire de Compton, Bernard Vanasse, se réjouit de l’initiative. «Devant des problèmes aussi complexes que l’évaluation des terres agricoles, les taxes foncières et le fardeau fiscal, il faut être en mesure de s’asseoir ensemble pour trouver une solution commune», exprime le premier magistrat en remerciant l’UPA pour sa participation.

Le comité sera composé de neuf membres, dont trois producteurs agricoles nommés par l’UPA, un représentant des propriétaires de terre agricole n’étant pas une entreprise agricole enregistrée, un représentant des citoyens non agricoles et de quatre élus du conseil municipal de Compton. Des personnes-ressources se joindront aussi aux discussions. «Je suis persuadé qu’en ayant des représentants de divers milieux, nous réaliserons que nous avons des objectifs en commun et qu’il est dans l’intérêt de tous de travailler ensemble et de trouver une solution qui nous unit», mentionne M. Vanasse.

Le président de l’Union des producteurs agricoles de Coaticook, Philipp Stirnimann est heureux de voir que Compton tend l’oreille. «Nous remercions la Municipalité d’avoir saisi l’importance de l’enjeu menant à la création de ce comité. Nous participerons activement aux travaux et espérons que les recommandations seront mises en application dans le budget.»

Les recommandations devront être déposées au plus tard le 13 août prochain pour qu’elles puissent être intégrées à la réflexion budgétaire des élus pour l’année 2020.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des