Santé: le Centre de formation professionnelle ajoute un volet «travail-études»

Par Vincent Cliche
Santé: le Centre de formation professionnelle ajoute un volet «travail-études»
Le directeur général du CRIFA de Coaticook, Claude Giguère. (Photo : archives Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche)

SANTÉ. Afin de contrer la pénurie de main-d’œuvre dans le domaine de la santé, le Centre de formation professionnelle CRIFA de Coaticook offrira un volet travail-études à ses élèves du programme «préposé aux bénéficiaires», soit des stages rémunérés en milieu de travail.

L’établissement d’enseignement de Coaticook figure parmi les cinq centres de formation de l’Estrie qui ont adopté cette formule avancée par le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l’Estrie.

Pour la portion travail, ces étudiants seront de 1 à 5 jours semaine dans le CHSLD ou avec l’équipe de soutien à domicile de leur région. On leur offrira un salaire de 17,95 $ l’heure et un emploi garanti à la réussite du programme, en plus de l’ancienneté accumulée pendant leurs études.

«Les programmes travail-études sont prometteurs pour assurer une relève qualifiée pour nos usagers, particulièrement en situation de pénurie. Les étudiants seront jumelés à [des employés] d’expérience et donneront un coup de main aux équipes en place», indique la chef de service au soutien au développement des personnes et de l’organisation à la direction des ressources humaines, des communications et des affaires juridiques du CIUSS de l’Estrie – CHUS, Myrianne Lareau.

«Les périodes en milieu de travail permettent de bonifier et adapter le savoir-être en étant en contact direct avec la clientèle», souligne pour sa part le directeur du CFP de Coaticook – CRIFA, Claude Giguère.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des