Le maire de Coaticook demande une plus grande présence des policiers de la SQ

Par Vincent Cliche
Le maire de Coaticook demande une plus grande présence des policiers de la SQ
Le maire de Coaticook, Simon Madore. (Photo : Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche)

SÉCURITÉ. Le maire de Coaticook, Simon Madore, réclame une plus grande présence policière des agents de la Sûreté du Québec sur son territoire.

«Qu’ils soient à pied, à vélo ou encore en voiture, on veut les voir davantage, s’est exprimé le premier magistrat. Plus on les voit, plus grand est le sentiment de sécurité et moins il y a de méfaits dans notre ville.»

«On ne demande pas nécessairement plus d’effectifs, poursuit M. Madore. On souhaite une meilleure visibilité, qu’ils soient sur le terrain. La facture [de la Sûreté du Québec] grimpe année après année. Je crois qu’on peut s’attendre à ce que le service vienne avec.»

Avec l’entrée en vigueur de la légalisation du cannabis l’automne dernier, Simon Madore espère qu’une attention particulière sera portée aux consommateurs dans les espaces où il est interdit d’en fumer, comme dans les parcs municipaux.

Même chose au lac Lyster, dans le secteur Baldwin. Cet été, de nouvelles réglementations seront mises en place sur le plan d’eau, comme une limite de vitesse à 10 km/h le long des rives et des endroits où il sera interdit d’y naviguer. «On aimerait bien que la SQ soit présente pour nous aider à les faire appliquer. Ces règlements ont été pensés afin d’empêcher la prolifération d’une plante envahissante [myriophylle à épi]. Il faut garder notre lac en santé.»

Celui qui porte également le chapeau de préfet par intérim de la MRC de Coaticook aimerait aussi que son message soit porté à l’ensemble de ce territoire.

Du côté de la Sûreté du Québec, on entend les doléances du maire de Coaticook. On note l’augmentation de diverses interventions sur le territoire au cours de la dernière année. De plus, le programme des cadets policiers, offert à Coaticook depuis quelques années déjà, augmente la visibilité des policiers sur le territoire.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier des